Budget 2016 : pour Bruxelles, la France fait le minimum syndical

le , mis à jour le
4
Valdis Dombrovskis et Pierre Moscovici sont responsables de la surveillance des budgets des États membres de l'UE.
Valdis Dombrovskis et Pierre Moscovici sont responsables de la surveillance des budgets des États membres de l'UE.

« Globalement conforme aux règles budgétaires européennes ». La Commission européenne s'est montrée plutôt satisfaite, mardi matin, du projet de budget 2016 actuellement en discussion au Parlement. C'est un progrès : l'année dernière, le commissaire chargé du dossier, l'ex-ministre français des Finances Pierre Moscovici, avait demandé à la France de revoir sa copie et Paris avait dû présenter 3,6 milliards d'efforts supplémentaires dans le cadre du contrôle ex ante des projets budgétaires des États membres de la zone euro. À quoi le gouvernement avait dû ajouter 4 milliards d'efforts au printemps pour respecter totalement ses engagements budgétaires?

Mais le gendarme des règles européennes « approuvées en commun » ne donne pas pour autant un blanc-seing à la France pour son budget 2016. « La stratégie budgétaire est fondée sur le déficit meilleur que prévu en 2014 et l'amélioration des conditions cycliques (conjoncture, NDLR), ce qui lui fait courir le risque de ne pas respecter la recommandation du conseil (des ministres) du 10 mars », explique la Commission. En d'autres termes, la France surfe sur la baisse du pétrole, des taux et de l'euro pour faire baisser son déficit de 3,8 à 3,4 % l'année prochaine et non pas sur une baisse significative du déficit structurel, celui qui ne dépend pas de la conjoncture.

La baisse du déficit structurel, celui qui ne prend pas en compte les effets à court terme de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dcabon le mercredi 18 nov 2015 à 12:27

    J'adore l'expression "minimum syndical" ! C'est vraiment représentatif de nos syndicats !D'ailleurs Coluche disait que quand les syndicats faisaient grève, il appelait ça une "journée d'action" !! :-)

  • a.mabire le mardi 17 nov 2015 à 16:06

    la bonne excuse pour continuer à ne rien faire

  • fquiroga le mardi 17 nov 2015 à 13:40

    rien de nouveau en ce bas monde.....(coté économies des dépenses publiques)....

  • gacher le mardi 17 nov 2015 à 13:33

    ça ne durera pas, le minimum syndical noue envoie tout droit à la case troïka.