Budget 2016 : à la recherche de 14,5 milliards d'économies

le
15
Le gouvernement doit impérativement réaliser les économies prévues pour 2016.
Le gouvernement doit impérativement réaliser les économies prévues pour 2016.

C'est la rentrée des classes pour le gouvernement. François Hollande et Manuel Valls ont réuni mercredi matin leur premier conseil des ministres après leurs (courtes) vacances. Les dossiers s'empilent à Matignon et à l'Élysée. Parmi les urgences, l'exécutif doit notamment faire face à la crise de la filière porcine. Mais il doit aussi finaliser son budget 2016.

Cette fois encore, il sera très difficile à boucler. Le gouvernement a certes misé sur une hypothèse de croissance de 1,5 %, jugée prudente, pour l'année prochaine, mais la stagnation de l'activité enregistrée au deuxième trimestre rappelle, s'il en était encore besoin, qu'il serait risqué de miser sur un chiffre supérieur pour respecter l'objectif de réduction du déficit à 3,3 % du PIB (contre 3,8 % en 2015, si tout va bien).

Le coup de pouce de l'"embellie conjoncturelle"

Déjà, la Commission européenne regrette que Paris ne réduise pas son « déficit structurel » l'année prochaine. Autrement dit, elle considère que « la stratégie d'assainissement menée par la France repose principalement sur l'embellie conjoncturelle et la persistance de taux d'intérêt bas ».

Le gouvernement n'a donc pas le droit à l'erreur. Il doit à tout prix trouver les économies de dépenses qu'il a promises à Bruxelles, d'autant qu'il poursuit en parallèle les baisses de prélèvements sur les entreprises. Après 21 milliards en 2015, il cherche encore 14,5...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le jeudi 20 aout 2015 à 14:54

    2/ Pour les fonctionnaires d'état et territoriaux, revoir notamment pour la retraite :- leur taux de cotisation global actuel 21,89% au lieu de 25,88% dans le privé (+ de35% pour les commerçants et artisans), - la base d'imposition sur le salaire entre 66 et 69% alors que 100% pour le privé. Qu'ils soient imposables à l'I.R. sur le salaire total comme dans le privé au lieu de 87% hors mutuelle !

  • M3366730 le jeudi 20 aout 2015 à 14:48

    14,5 milliards d'économies en 2016 et le pouce, à côté de cela il promet de nouvelles baisses d'impôts sur la même période ; un vrai magicien ! Qui va t'il encore faire marron !

  • b.renie le jeudi 20 aout 2015 à 06:50

    Ils sont incapables non pas de gouverner car c'est prévoir or ils délirent : ça on le sait depuis des années, mais même de simplement gérer car sans vrais réformes le budget ne peut être que déficitaire. Il y a 5.5 millions d'agents de la fonction publique plus un élu pour cent citoyens. C'est là qu'il faut commencer à tailler car là il y a plus de 300 milliards d'euros d'économies à faire.

  • lopez69 le mercredi 19 aout 2015 à 23:01

    Faut faire un prêt chez les Grecs, ils sont solvables, eux maintenant!

  • spcmg71 le mercredi 19 aout 2015 à 20:40

    le déficit sera toujours plus important, et les politiques en place vous feront croire que tout est normal. Et ils ont raison de vous endormir, tant que vous votez pour eux.

  • spcmg71 le mercredi 19 aout 2015 à 20:38

    vous êtes tous condamnés, si vous êtes un contribuable, à payer toujours plus. C'est inéluctable, Vous avez voté pour des milliers de "représentants" qui n'ont pas pour premier intérêt la défense de vos intérêts. C'est dommage. C'est comme ça. Tant que vous voterez pour eux, ils continuereont à se gaver. Sur votre dos.

  • mperonne le mercredi 19 aout 2015 à 20:03

    A M8252219 Rien d autre à rajouter vous avez tout dit. D ailleurs je rajouterai surpression de communes et des départements, suppression des salaires donnés aux élus qui sont en retraite et remplacer par indemnités sur justificatifs.

  • M8252219 le mercredi 19 aout 2015 à 19:37

    LES SOLUTIONS SONT CONNUES: Contrôle systématique et renforcé pour tout versement d'une allocation. logement,familiale,femme seule,rsa, chômage. exct..........

  • M8252219 le mercredi 19 aout 2015 à 19:33

    LES SOLUTION SONT CONNUES. réduction de moitié du nombre des parlementaires .Suppression de la cagnotte parlementaire. Justificatif obligatoire pour tout demande de défraiement.Suppression du sénat.

  • M8252219 le mercredi 19 aout 2015 à 19:29

    LES SOLUTION SONT CONNUES: Égalité entre les salariés du privé et du publique et statuts spéciaux.Même temps de travail 39h par semaine,même calcul de retraite et même age de départ, Moyenne de jour d'absence identique sinon retenue sur salaire,même allocation familiale, suppression des sur-allocations. Arrêt total d'embauche et de remplacement de fonctionnaires pendant 5 ans.