Budget 2015 : Valls demande à Bruxelles de «respecter» la France

le
18
Budget 2015 : Valls demande à Bruxelles de «respecter» la France
Budget 2015 : Valls demande à Bruxelles de «respecter» la France

«C'est nous qui décidons du budget. Ce que nous demandons uniquement aux Européens, c'est de tenir compte de la réalité qui s'impose malheureusement à nous : la crise qui mine la zone euro.» Le Premier ministre Manuel Valls n'a pas mâché ses mots samedi, alors que l'Europe presse la France de revoir sa copie pour le budget 2015. Le ministre des Finances, Michel Sapin, n'est pas non plus en reste.

Le gouvernement a présenté la semaine dernière un projet de budget pour 2015 qui repousse à 2017 le retour du déficit public sous la limite européenne de 3% du produit intérieur brut (PIB), au risque d'être désavoué par la Commission.  Dans un entretien accordé vendredi à Reuters, le président de l'Eurogroupe, le néerlandais Jeroen Dijsselbloem, a déclaré : «Nous avons l'impression que le projet de budget de la France est assez loin de l'objectif, à la fois en terme de déficit nominal et de mesures effectives, concernant le déficit structurel et le nombre et la qualité des réformes qui doivent être réalisées. Donc (...) l'ambition doit être revue à la hausse».

«On leur a donné deux ans et la question est Comment ont-ils utilisé ce temps ? Pour être tout à fait franc, je crois qu'ils n'ont pas utilisé ce délai pour des réformes», avait encore déclaré jeudi le président de la zone euro devant un centre de réflexion de Washington.

«Monsieur Dijsselbloem n'est pas l'Europe. Monsieur Dijsselbloem ne représente pas l'Europe», a rétorqué samedi le ministre français des Finances assurant s'être «expliqué» avec lui. «Personne ne demande une exception à l'application des règles», a martelé Michel Sapin, lors d'une conférence de presse à Washington, en marge des réunions d'automne du FMI et de la Banque mondiale. Il a souligné qu'il fallait s'adapter aux «situations» et suivre un rythme de réductions des déficits «mesuré et bien calibré».

Prendre en compte les engagements militaires de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le lundi 13 oct 2014 à 10:13

    @EuropeGa: si vous voulez payer l'essence 15 ou 20 Franc le litre libre a vous, moi je dit non a la mauvaise gestion de l'etat et non pas a l'Europe, qui ne fait rien d'autre que rappeler les régles que tout le monde a signé!

  • 445566ZM le dimanche 12 oct 2014 à 23:44

    Le gouvernement socialiste peut raconter des balivernes, mais les résultats de leur politique sont lamentables. La future augmentation des taux provoquera une augmentation du service de la dette. Il faudra trouver, chaque mois, par exemple 500 millions. La panique, mais il reste le scenario de prélèvement "chypriote": 10% sur les comptes importants, et sur l'immobilier.

  • EuropeGa le dimanche 12 oct 2014 à 18:11

    Cette notion de "monnaie de singe" est risible. En effet, les pays qui ne sont pas dans l'euro ont ils une monnaie de singe ? Eh bien, voyez-vous, non. Ils ont une monnaie normale. Normale comme serait le franc si notre pays sortait de l'euro.

  • EuropeGa le dimanche 12 oct 2014 à 18:07

    @M669... Et comment croyez-vous que font les anglais, et tous les pays souverains qui ne sont pas dans l'euro (il y a environ 180 nations souveraines dans le monde) ? Ils payent leurs importations, ils empruntent sur le marché, et vous pensez, c'est une nouvelle extraordinaire, ILS Y ARRIVENT !!!! Alors, pourquoi pas nous ?

  • M6695204 le dimanche 12 oct 2014 à 17:41

    EuropeGa.Je pense que vous êtes très peut nombreux et surement pas très conscient des suite qu'aura la sortie de l'euro pour la France.Car faudra continuer à payer nos importations et nos emprunts en euros et en dollars avec une monnaie de singe dont plus personne ne voudra Alors réfléchissez y à deux fois avant de tant vouloir vanter ce que vous ignorez et qui achèvera le pays après les 5 ans du normal 1 ers en cooter

  • EuropeGa le dimanche 12 oct 2014 à 16:43

    Une autre bonne nouvelle est aussi le succès remporté par le livre de Zemmour : les français commencent à comprendre qu'il faut se débarrasser de l'Europe et de l'euro. Le climat change, non seulement chez les gens au pouvoir, mais également chez les journalistes !!! L'avenir s'éclaire.

  • EuropeGa le dimanche 12 oct 2014 à 16:36

    Je crois qu'il se rend compte que les français sont de plus en plus conscients des carcans qu'on leur impose : l'Europe et l'euro, ils commencent à saturer ! Il ne faut d'ailleurs pas oublier qu'ils avaient voté non au référendum de 2005, et ceci avec une forte majorité de votes négatifs et avec une forte participation. Finalement, le fait que Valls renvoie l'Europe à ses chères études (parce qu'en fait, il les envoie bouler) ne me déplait pas.

  • mlaure13 le dimanche 12 oct 2014 à 16:11

    On s'en fiche...donnez-nous des sous pour finir dignement nos fins de mois...et arrêtez de vous gaver de caviar tous les jours !!!...:-)))

  • M1736621 le dimanche 12 oct 2014 à 12:46

    " Il faut respecter la France, c'est un grand pays." Les plus petits, faut pas les respecter? Voilà bien l'égocentrisme de cette gauche

  • LeRaleur le dimanche 12 oct 2014 à 11:52

    On ne respecte que les pays qui sont des exemples, pas les autres qui vont à la poubelle.