Budget 2015 : les prévisions du gouvernement

le
0
Le ministère de l'Économie et des Finances, à Paris.
Le ministère de l'Économie et des Finances, à Paris.

Le gouvernement attend en France une accélération progressive de la croissance comme de l'inflation, selon le projet de budget de l'État pour 2015 dévoilé mercredi. La croissance, attendue à seulement 0,4 % cette année, devrait accélérer à 1 % en 2015, 1,7 % en 2016, 1,9 % en 2017, puis 2 % lors des deux années suivantes. L'inflation, dont la faiblesse suscite des inquiétudes dans toute la zone euro, devrait, elle, passer graduellement de 0,5 % en 2014 à 1,8 % en 2019 en passant par 0,9 % en 2015 (hors tabac).

Par ailleurs, d'après le gouvernement, le taux de prélèvements obligatoires en France devrait peu évoluer d'ici à 2017, malgré les efforts prévus de baisses d'impôts. Les impôts, taxes et cotisations sociales des ménages et entreprises devraient atteindre 44,6 % du produit intérieur brut (PIB) l'an prochain, après 44,7 % cette année, et rester quasi stables à 44,5 % et 44,4 % en 2016 et en 2017. Le gouvernement a toutefois confirmé mercredi qu'il procéderait à une augmentation de 2 centimes par litre de la taxe sur le diesel, dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) pour 2015.

7,7 milliards d'euros d'économies pour l'État

Au total, le gouvernement prévoit un effort d'économies de 7,7 milliards d'euros pour l'État et ses agents en 2015. Le ministre des Finances, Michel Sapin, avait donné le 10 septembre un chiffre légèrement inférieur, avec une baisse des dépenses d'un milliard d'euros alors qu'elles auraient dû...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant