Budget 2015 : Bruxelles demande des précisions, la France reste inflexible

le
48
Budget 2015 : Bruxelles demande des précisions, la France reste inflexible
Budget 2015 : Bruxelles demande des précisions, la France reste inflexible

La France a bien reçu une lettre de la Commission européenne lui demandant des précisions sur son budget 2015. Le président de la République l'a confirmé lors d'une conférence de presse après le sommet bruxellois sur le climat. François Hollande, assurant qu'une réponse sera donnée «à la fin de la semaine», a refusé d'en divulguer le contenu alors même, a-t-il affirmé, qu'il s'agit «(d')une lettre très banale», conforme «à la procédure» et «qui n'a pas de grande signification au-delà de demander un certain nombre d'informations et de précisions».

Le chef de l'Etat a précisé que «le dialogue se poursuit dans de très bonnes conditions» avec les instances européennes qui tentent de convaincre Paris de ramener son déficit à 3% du PIB l'année prochaine, comme la France s'y était engagée, au lieu des 4,3% attendus. Il a toutefois semblé inflexible sur le montant des économies demandées aux Français : «Les économies, nous les avons présentées» et elles s'élèvent à «21 milliards d'euros en 2015», a-t-il insisté. «On peut voir comment on peut mieux mobiliser certaines ressources, mieux calculer certaines dépenses, mais il n'y aura pas de modifications sur ce point», a-t-il fait valoir. 

DOCUMENT. La lettre reçue par la France

Exclusif : La lettre de JYRKI KATAINEN à Bruxelles from Fil_Politique

Outre la France, quatre autres pays de la zone euro ont reçu des courriers de Bruxelles: l'Italie, l'Autriche, la Slovénie et Malte. Seule l'Italie a rendu le document public, au grand dam du président sortant de la Commission européenne, José Manuel Barroso, qui n'a pas apprécié le geste alors que se poursuivent «des consultations informelles» avec différents gouvernements. Dans la lettre qu'il a adressée à l'exécutif italien, Jyrki Katainen, le commissaire à l'emploi et à la croissance, demande en termes plus que directs : «les raisons qui ont conduit à ce que l'Italie prévoit de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 24 oct 2014 à 20:31

    Bien sur, on peut tjrs s’en remettre à Dieu, ou à l’intelligence humaine ? Ha…cette fameuse intelligence humaine…Quand on voit les désastres dont elle est responsable depuis 150 ans environ, on doit vraiment se poser la bonne question…C’est une intelligence dévastatrice et point barre. C’est la Terre qui va être contente et va pouvoir continuer tranquillement son évolution sans nous )))

  • mlaure13 le vendredi 24 oct 2014 à 20:30

    Comment cela va-t’il se terminer? Question tellement chère que personne ne veut ou ne PEUT y répondre. On peut penser que l’ensemble de nos civilisations va s’écrouler… Quand à l’humanité, bon courage…S’éteindra t’elle, ou un grand retour en arrière, genre moyen-âge sombre, auquel, à mon humble avis, elle ne survivra pas, les catastrophes climatiques arrivant à très gds pas…

  • mlaure13 le vendredi 24 oct 2014 à 20:30

    …/ qui, tels des morbacs, sucent le sang des productifs, qui EUX, s’affaiblissent de plus en plus… Alors que faire ?...Sans vouloir décourager, il n’y a pas de remède miracle et le point de non retour est avéré…c’est foutu, et eux même le savent très bien…Alors, ns allons aller de replâtrages en Scylla, et ça, Hollande c’est très bien faire. Mais jusqu’à quand ?... là est la grande question…

  • mlaure13 le vendredi 24 oct 2014 à 20:29

    Depuis plus de 40 ans, les gvts et sbires successifs ont phagocyté la démocratie et anesthésié les français, en achetant la « paix sociale »par une embauche pléthorique de foncs, et saupoudrage à D et à G…Le tout responsable des 2/3 de la dette (cour des comptes (PS))…Ce cancer s’est installé et généralisé à tout le Pays (au monde entier aussi), voir nos régions, Pdts, vices Pdts et cohortes de foncs à n’en plus finir,

  • M363422 le vendredi 24 oct 2014 à 19:08

    Quelques remarques sur le long discours de...qui n'hésite pas à écrire un peu tout et n'importe quoi. Expl:...une justice prétendue neutre, les mots qui sortent de votre bouche ne sont que nauséabonds effluves;Nous avions un couple européen Franco-allemand qui était le moteur de l’Europe;chasser les riches de France,etcc..etc.. Donc tous les poncifs les plus éculés.

  • M363422 le vendredi 24 oct 2014 à 18:57

    ....la situation budgétaire de 4 pays n'est pas,au plan politique,la question essentielle. Certes il faut que ces pays fassent un effort. Mais d'autres doivent eux aussi se poser la question de leurs excédents et des conséquences de ceux ci.

  • M363422 le vendredi 24 oct 2014 à 18:51

    Il n'y a dans l'envoi de cette lettre rien de surprenant: c'est la procédure.Elle n'a donc pas à être rendue publique. Sur ce point Barroso a raison (ce qui n'est pas fréquent..). Ce qui importe c'est la suite. Il y a d'autres critéres qui ne sont pas respectés et par beaucoup de pays.Expl: les 60% de dette. De plus on est loin de l'objectif d'inflation (2%). Enfin il faut comprendre qu'au vue de a conjoncture actuelle de la zone euro,faible croissance,faible inflation,..s'obstiner sur..

  • thoma657 le vendredi 24 oct 2014 à 16:52

    C'est pourtant facile de comprendre que Bruxelles a compris depuis longtemps qu'il n'y a aucune économie prévue. Le plus drôle étant ce projet inique sur les familles qui ne touche pas les familles de fonctionnaires...une vraie injustice dont seule les socialistes ont le secret. Bon courage à laFrance

  • 82554976 le vendredi 24 oct 2014 à 16:51

    Est-il encore tout là ?? A voir ses dernières photos je me pose des questions !!!

  • M3366730 le vendredi 24 oct 2014 à 16:23

    Est-ce L'Union Européenne qui est exigeante ou nos gouvernements trop laxistes et tout particulièrement ceux d'Hollande, ils n'ont qu'à faire les réformes que les autres pays font ou ont déjà fait depuis bientôt 10 ans ! il avait dit : "le changement c'est maintenant" (j'ai rien vu à par plus de pauvreté, chômage, etc...), "je le sens l'économie frémi, repart", etc....