Budget 2014 : le gouvernement avance masqué

le
28
Le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, avait parlé de révolution copernicienne, au moment de l'adoption du Crédit d'impôt compétitivité-emploi, fin 2012.
Le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, avait parlé de révolution copernicienne, au moment de l'adoption du Crédit d'impôt compétitivité-emploi, fin 2012.

Tous les ans, le gouvernement prévoit dans le dossier de présentation du budget une jolie fiche résumant les hausses respectives de prélèvements sur les ménages et les entreprises. Cette année, on cherchera en vain ces informations détaillées. Et pour cause, une telle comparaison serait politiquement explosive. En 2014, les mesures fiscales sont uniquement classées par thème (exemple : encourager la croissance et l'emploi), ce qui rend beaucoup plus difficile le calcul de la part de l'effort entre ménages et entreprises. D'ailleurs, le ministre de l'Économie Pierre Moscovici estime qu'il est "simpliste" d'opérer une telle distinction. Il n'assume pas le fait de mener une politique de l'offre, c'est-à-dire tournée vers la facilitation de la production des entreprises, plutôt qu'une politique de gauche plus traditionnelle, centrée sur le soutien à la demande. Mais la lecture du budget laisse peu de doutes à ce sujet. Certes, les grandes entreprises devront acquitter une nouvelle taxe de 1 % sur leur excédent brut d'exploitation, qui doit rapporter à l'État presque 2,5 milliards supplémentaires. Une mesure qu'elles contestent vivement pour ses effets pervers. En revanche les petites entreprises, elles, seront épargnées grâce à l'instauration d'un seuil supérieur à 50 millions de chiffre d'affaires. En plus, elles bénéficieront de la suppression de l'Imposition forfaitaire annuelle (IFA), pour 750 millions d'euros, un prélèvement unanimement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le samedi 28 sept 2013 à 11:27

    Bienvenue au kolkhoze! Chouette, en 2014, de nouveaux patriotes vont avoir la chance de payer des impôts. J'espère que parmi eux figureront de nombreux électeurs du pingouin, ils pourront ainsi toucher du doigt le changement!

  • mipolod le samedi 28 sept 2013 à 10:29

    @300ch, il est impressionnant de constater que les social.os s'obstinent à croire qu'ils sont les seuls, d'après eux, à avoir raison. Je vais régulièrement en Suisse et les gens que je rencontre ne comprennent pas comment les français ont pu élire un incapable pareil. Ils sont sidérés de la conduite économique de notre pays.

  • 300CH le vendredi 27 sept 2013 à 11:14

    Et pendant ce temps, Le fameux « déni » : l’Allemagne a tort, la Suisse a tort, l’Europe a tort, tout le monde a tort. Et la France?? Elle a raison. D’accord D’accord. Et pendant ce temps, elle coule, elle coule. Encore et Encore. C’est que le début. D’accord, d’accord.....

  • 300CH le vendredi 27 sept 2013 à 10:39

    @luc00115, très bon article +10 et les commentaires "qui suivent des internautes Suisse/Allemand" ne font pas trop les éloges de notre grand pays qui et la France, gouverner par les GAU CHOS CUPI DES, moi je retiens: Lorsque un Président d'un pays promet à ses citoyens un « allégement fiscal » donc, ils ont toutes les raisons de se méfier. Cette annonce faite par le Président français, dit François le Mou

  • 300CH le vendredi 27 sept 2013 à 10:38

    Suite: « pause fiscale 2014 » Rime avec: noyer le poisson dans la masse après divers blabla, pour cette courte pause annoncé et jusqu'à ce que les citoyens se réveillent et se sentent alors encore plus floués ou plutôt Plumés, par celui-ci . En faite, le gouvernement socialiste français a confirmé ces craintes avec son projet de budget présenté mercredi. Et surtout cette DERNIÈRE PHRASE: la France EST UNE BOMBE A RETARDEMENT POUR L’EUROPE.

  • achemena le vendredi 27 sept 2013 à 08:49

    je parle tres mal l allemand mais tu le traduis par google translate ca le fait

  • p.pasqu5 le vendredi 27 sept 2013 à 08:44

    un p'tit résumé pour ceux qui parlent pas l'allemand?

  • achemena le vendredi 27 sept 2013 à 08:41

    merci pour cet article mais comme l auteur se base sur des stats offcielles fausses la sitation est bien pire que ce qu il pense ... cela dit dans le fond il a totalement raison

  • luc00115 le vendredi 27 sept 2013 à 08:31

    A ceux qui comprennent l'allemand je recommande la lecture de l'article paru dans dans le quotidien suisse le Neue Zürcher Zeitung de Michael Ferber "Zeitbombe Frankreich".Ce journal n'est pas un journal de boulevard, mais la Suisse ne fait pas partie de le Communauté européenne. Par conséquent elle a un presse libre et indépendante qui peut écrire la vérité.

  • Georg47 le vendredi 27 sept 2013 à 08:02

    nebraska : je confirme !