Budget 2013 : du neuf pour l'immobilier

le
9
ostill/shutterstock.com
ostill/shutterstock.com

(Relaxnews) - Cécile Duflot vient de dévoiler ses dix mesures en faveur de l'économie du logement et de l'égalité des territoires, dans le cadre du projet de loi de finances 2013, présenté vendredi 28 septembre en Conseil des ministres. Fin du suspens pour les investisseurs particuliers : le Scellier aura bien son remplaçant.

Après le Périssol, le Besson, le Robien, le Scellier... voici le Duflot. S'il s'agit toujours d'un dispositif de soutien à l'investissement locatif dans le neuf, ce dernier se veut plus incitatif. Désormais, les particuliers qui achètent un bien pour le louer vont pouvoir bénéficier d'une réduction d'impôt de 18% sur neuf ans, pour un investissement plafonné à 300.000euro(s).

Certes, le Duflot est plus avantageux que le Scellier, en vigueur jusqu'à la fin de l'année. Car pour la même durée, ce dernier permet une réduction de seulement 13%, à condition que le logement soit estampillé BBC (Bâtiment basse consommation). Et elle tombe à 6% quand le bien n'affiche pas ce label, qui permet d'identifier un habitat peu énergivore.

Plus avantageux, mais...

Reste que s'il est plus avantageux, le prochain dispositif Duflot va demander plus de contreparties sociales. D'une part, le propriétaire bailleur devra louer à 20% en dessous des prix du marché. En outre, cette location devra concerner des ménages modestes, qui n'ont pas accès au logement social. Enfin, alors que le Scellier concernait toute la France, le Duflot va recentrer la construction de logements dans les zones tendues. A terme, cette mesure devrait permettre la production chaque année de 40.000 logements supplémentaires, et ce dès 2013.

A noter également parmi les dix mesures présentées aujourd?hui par le ministère du Logement, le maintien de l'écoprêt à taux zéro et du crédit d'impôt développement durable, qui vont même être optimisés. Le but : inciter encore plus les ménages à réaliser les travaux les plus performants dans leur logement ainsi que des rénovations lourdes. Pour que l?ancien aussi contribue à rendre le parc du logement français moins énergivore.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8364084 le lundi 1 oct 2012 à 07:45

    Entre les locataires qui ne payent pas, ceux qui vont laisser tourner un PC gamer de 350w 24/24, chauffer à 23-24°C et déduirons ces dépenses pour logement "énergivore", puis une revente fiscalisée à mort, je ne vois aucune raison d'investir dans le logement.Quand comprendrons-nous que tout locataire qui n'a pas payé depuis 15 jours doit être immédiatement expulsé. Que c'est la seule façon d'avoir une dynamique de création de logement ?

  • md24750 le samedi 29 sept 2012 à 13:30

    entièrement d'accord avec Supersum. Les bailleurs ont toujours tort avec les pouvoirs publics et son matraqués fiscalement. Moi aussi, je vends TOUT et que la populace se décarcasse comme nous l'avons fait.

  • supersum le samedi 29 sept 2012 à 13:17

    J'espère que ça interessa les investisseurs au point de redresser la barre, me concernant je vends mon parc immo, il n'y a plus rien à gagner la dedans

  • M4947935 le samedi 29 sept 2012 à 11:10

    pour dbonn : si le préfet n'exécute pas les décisions d'expulsion du tribunal, vous devez être dédommagé par l'Etat... une indemnité de 10700€ environ ( à vérifier)

  • dbonn le samedi 29 sept 2012 à 10:36

    bizarre je pense la même chose depuis que je loue mon F2 à une personne qui ne paie pas le loyer et les charges. C'est passé au tribunal mais c'est le préfet qui décide l'expulsion ou non. Bref, je lui paie son chauffage, son eau froide et chaude + les impôts fonciers et les travaux...et derrière Moi je n'ai aucune sécurité. En plus, quand j'ai commencé à louer les plus-values étaient sur 15 ans et maintenant c'est sur 30 ans.Bonne chance aux futurs pigeons. Moi aussi je n'investis plus...

  • M1343167 le samedi 29 sept 2012 à 10:10

    e.mugler +1

  • e.mugler le samedi 29 sept 2012 à 07:25

    déjà auparavant, je me méfiais de l'immobilier, maintenant, c'est sur , je n'investis pas dans du locatif !!!... d'ailleurs... à la réflexion, je n'ai plus envie d'investir dans quoi que ce soit en France, et je crains que mon attitude ne se généralise, avec les conséquences économiques que l'ont peut aisément deviner : en résumé , on va couler... bon, vous le saviez déjà

  • M169421 le vendredi 28 sept 2012 à 20:32

    Peut-on utiliser Cécile pour la couler avec le béton? N'est-il pas un bon rempart à la bétise?Bien vu idem!

  • idem12 le vendredi 28 sept 2012 à 19:47

    économie d'impôt vs locataires insolvables, je me marre d'avance...