Budget 2011 : «Le compte n'y est pas», selon Jean Arthuis

le
0
La commission des Finances du Sénat examine cette semaine le projet de loi de finances pour 2011. Son président, Jean Arthuis, estime dans un entretien au Journal du Dimanche que la hausse globale des impôts est «inévitable».

«La rigueur promise n'est pas au rendez-vous.» Alors que le projet de budget de loi de finances pour 2011 arrive sur la table de la commission des Finances du Sénat, son président centriste, Jean Arthuis, accuse le gouvernement de ne pas tenir ses engagements. «Le compte n'y est pas», déclare-t-il dans un entretien au Journal du Dimanche.

Le gouvernement a prévu de réaliser au moins 40 milliards d'euros d'économies dans le budget 2011. La ministre de l'Économie, Christine Lagarde, et le ministre du Budget, François Baroin, misent sur le gel des dépenses de l'État, une timide reprise économique (de 2% en 2011 après «au moins 1,5% cette année), et un «coup de rabot» de 10 milliards d'euros sur les niches fiscales et sociales. Objectif : ramener le déficit public de 7,7 % cette année à 6 % fin 2011.

Le projet de Bercy de réduire de 5 % les dépenses de fonctionnement et d'intervention de l'État,doit permettre de réaliser 7 milliards d'euros d'économies, selon C

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant