Büchel : "Le prince du Liechtenstein s'en fout du foot"

le
0
Büchel : "Le prince du Liechtenstein s'en fout du foot"
Büchel : "Le prince du Liechtenstein s'en fout du foot"

En Italie depuis 2009 et régulièrement utilisé avec l'Empoli, Marcel Büchel, 25 ans, est le seul joueur du Liechtenstein à évoluer dans l'un des cinq grands championnats. Il a même effectué un passage à la Juve il y a quelques années.

Tu es né à Feldkirch, un bled autrichien à la frontière du Liechtenstein. Quels critères as-tu pris en compte au moment de choisir ta sélection ?
Je suis autrichien de cœur, mais j'ai des grands-parents du Liechtenstein, j'ai donc pu prendre le passeport avec l'occasion de jouer de belles rencontres internationales. Mon choix définitif a été fait il y a seulement un an. J'ai beau avoir joué avec Pirlo, évoluer en Serie A, je n'ai jamais été considéré par l'Autriche dont j'ai pourtant porté le maillot U19. Ils ont une mentalité fermée, j'ai donc pris cette décision sans regret.

Tu es donc le Liechtensteinois le plus performant. Qui sont les autres ?
Notre gardien et capitaine Jehel qui est à Vaduz, en D1 suisse, il joue peu en club mais vous les Français, vous avez pu le voir à Tours il y a quelques années. Il amène son expérience et son sens de l'organisation. Ensuite il y a les deux autres portiers, un qui évolue en D3 anglaise et un autre en Turquie je crois. Bref, nous sommes peu.

Combien y a-t-il de pros ?
"Il y a seulement cinq pros. Le reste, ce sont des policiers, des étudiants et même des chômeurs."
Seulement cinq. Le reste, ce sont des amateurs qui jouent en D3 ou D4 suisse, il y a des policiers, des étudiants et même des chômeurs.

Quel est votre objectif pour ces qualifs ?
Prendre plus de points que lors des dernières où on avait quand même fini devant la Moldavie. On travaille bien, on s'amuse. Obtenir une victoire, ce serait déjà bien, on arrive à rivaliser avec les autres petites nations. Bien sûr, on est conscient qu'il est quasiment impossible de se qualifier.

À part le 8-0 contre l'Espagne, vous avez quand même bien résisté contre l'Albanie (0-2) et l'Israël (1-2).
En Espagne, on a mis le bus devant notre cage, on a longtemps tenu le 1-0 puis quand ils se sont débloqués, c'était terminé. Contre l'Israël, c'était beaucoup mieux, ils n'étaient pas dans un grand jour. On a été vite menés 2-0 mais on a réduit le score et

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant