BT va poursuivre ses négociations avec O2 et EE -source

le
0

(Actualisé avec précisions) LONDRES, 9 décembre (Reuters) - Le conseil d'administration de l'opérateur télécoms BT BT.L s'est réuni mardi pour discuter notamment d'une éventuelle acquisition de l'opérateur mobile britannique O2 ou de son concurrent EE et a convenu de poursuivre les discussions avec les deux partis, a déclaré une personne proche de la situation. Cette réunion s'inscrit dans le calendrier habituel du conseil et n'a pas été spécialement programmée pour arrêter une décision sur le rachat d'un des deux opérateurs, ajoute la source. BT espère prendre une décision dans les dix jours. BT est en discussion à la fois avec O2, la filiale britannique de l'opérateur télécoms espagnol Telefonica TEF.MC , et EE, la coentreprise d'Orange ORAN.PA et de Deutsche Telekom DTEGn.DE en Grande-Bretagne. L'acquisition d'un des deux opérateurs pour une somme évaluée entre 9 et 11 milliards de livres (11,39 et 13,92 milliards d'euros) fera de BT un opérateur télécoms intégré puissant, présent à la fois sur le haut débit fixe et mobile. ID:nL6N0TI0WS et ID:nL6N0TF4JJ Le choix de BT de racheter le premier ou le deuxième opérateur mobile britannique revient à savoir si le groupe est disposé à mettre le prix pour acquérir EE, un opérateur de meilleur qualité et de plus grande taille, ou bien s'il préfère limiter les risques en adoptant l'option O2, ont indiqué à Reuters des sources proches du dossier. Le prix demandé par le vendeur n'est pas seul en question dans les négociations. Il s'agit également de la structure de l'opération, en trésorerie ou en actions, ou même via des échanges d'actifs, et de savoir si BT est prêt à lancer une augmentation de capital, précise-t-on de mêmes sources. Une des sources précise que l'option la plus facile est le rachat d'O2 qui est de plus petite taille et qui ne met en jeu qu'un seul vendeur, Telefonica, qui de plus est pressé de vendre pour réduire son endettement. D'un autre côté, EE est leader dans le réseau 4G ultra-rapide et pourrait s'inscrire davantage dans la stratégie de BT de renforcement dans le haut débit. BT, Telefonica, Orange et Deutsche Telekom ont refusé de commenter l'information. L'action BT a pris 9% depuis que les négociations ont été révélées le 24 novembre. (Kate Holton et Freya Berry, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant