Bryan Robson, le génie oublié

le
0
Bryan Robson, le génie oublié
Bryan Robson, le génie oublié

Numéro 7 mythique des Red Devils, dont il a été capitaine pendant 12 saisons, Bryan Robson a terminé sa carrière en officiant en tant qu'entraîneur-joueur, à Middlesbrough. Retour sur un joueur mythique, parfois injustement oublié au moment de citer les très grands.

Il y a quelques semaines, lorsqu'il assurait la promotion de son nouveau livre, Sir Alex Ferguson déclarait qu'il n'avait eu que quatre joueurs "de classe mondiale" durant ses 25 ans passés à la tête de Manchester United, avant de les nommer : Éric Cantona, Paul Scholes, Ryan Giggs et enfin, Cristiano Ronaldo. Si le manager écossais est évidemment le mieux placé pour porter un jugement sur les joueurs qu'il a dirigés, de nombreuses voix s'étaient pourtant élevées pour déplorer l'absence de Rooney, de Ferdinand, de Roy Keane ou encore de David Beckham.

Pourtant, au milieu de ces grands noms et de la myriade de trophées qui leur sont associés, l'on peut avoir le sentiment qu'un homme manque à l'appel. Cet homme, c'est évidemment Bryan Robson, ses 13 saisons chez les Red Devils, ses 461 matchs et ses 99 buts. Surtout, Robson a eu un rôle primordial dans les années les moins favorables de ce qu'est aujourd'hui l'une des institutions de sport les plus célèbres de la planète. Celui qui totalise 90 sélections avec les Three Lions était un joueur que l'on pourrait qualifier d'en avance sur son temps. Rapide, physique, doté d'une technique fine, d'un œil aguerri pour la passe et d'un sang-froid rare pour un milieu de terrain à l'époque, Robson a été une sorte de bande-annonce des milieux ultra-complets, tels que Scholes, Lampard ou Gerrard, qui allaient apparaître dans le Royaume dans les décennies suivantes. Transfert le plus cher de l'histoire de la première division anglaise (1,5 million de livres) lorsqu'il débarque en provenance de West Bromwich Albion en 1981, remporte deux FA Cup, en 1983 et en 1985, sous la houlette de Ron Atkinson.

Le capitaine des années sombres


Mais il sera surtout le premier fidèle lieutenant de Sir Alex Ferguson. En effet, il est d'abord l'un des joueurs dont l'hygiène de vie inquiète le manager écossais, qui lui reproche son penchant un peu trop prononcé pour la bière. Mais convaincu par le discours de celui qui aura sa statue devant Old Trafford, Robson applique les consignes, et porte son équipe, brassard au bras, pendant les cinq premières saisons blanches de Ferguson à la tête des Red Devils. La consécration viendra finalement tard, à 36 ans, avec son premier titre de champion à l'issue de la saison 93-94, bien qu'il ait vu Brian McClair lui prendre progressivement sa place au milieu de terrain. Après une dernière saison,…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant