Bruxelles veut sécuriser l'accès aux terres rares

le
0
Le Figaro s'est procuré le document que la Commission doit publier fin janvier.

L'approvisionnement de l'Union européenne (UE) en matières premières stratégiques, notamment les fameuses terres rares dont la Chine détient le monopole mondial, mobilise plus que jamais Bruxelles. La Commission européenne doit publier un document le 26 janvier, que Le Figaro s'est procuré, proposant des pistes pour sécuriser l'accès à ces minerais vitaux pour l'industrie du Vieux Continent.

Un exemple pour poser le problème: la demande mondiale d'indium, minerai employé pour la fabrication des écrans plats dont 58% des réserves sont détenues par la Chine, devrait être multipliée par huit entre 2006 et 2030.

Bruxelles a défini en juin dernier une liste de quatorze «matières premières critiques», dont les terres rares. Définie en fonction de la rareté de la ressource, de sa concentration géographique, mais aussi de la demande future, cette notion de criticité est appelée à évoluer. Aussi la Commission propose-t-elle de réviser cette liste

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant