Bruxelles veut lever les restrictions sur le stockage de données

le
0
    BRATISLAVA, 29 septembre (Reuters) - La Commission 
européenne souhaite lever des restrictions nationales concernant 
le stockage de certaines données afin de créer un marché digital 
unique et favoriser la croissance dans l'Union européenne. 
    "Les barrières comme la localisation de données empêchent 
les économies d'échelle. La localisation des données empêche le 
marché unique digital. Cela n'est pas bon pour l'Europe, pour 
les affaires ou pour les technologies", a commenté Andrus Ansip, 
vice-président de la Commission européenne. 
    "Cette année, nous allons présenter une initiative pour nous 
attaquer aux restrictions inutiles sur la localisation des 
données", a-t-il annoncé. 
    Certains pays européens imposent des restrictions sur le 
lieu où peuvent être stockées des données telles que les données 
sur les entreprises, les données fiscales, financières ou de 
santé, pour des motifs de sécurité et de vie privée. 
    Selon Andrus Ansip, ces restrictions pénalisent l'innovation 
technologique alors que dans la majorité des cas le lieu de 
stockage n'a rien à voir avec la protection de la vie privée ou 
des menaces sécuritaires. 
    Le transfert de données commerciales vers les Etats-Unis 
fait l'objet d'une attention particulière après les révélations 
sur le programme de surveillance mise au point par l'Agence 
nationale de sécurité (NSA). Ce programme avait incité certaines 
voix à demander que le stockage de données européennes soit fait 
en Europe. 
     
 
 (Julia Fioretti; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant