Bruxelles va surveiller le budget français

le
0
La Commission examinera chacun des amendements qui seront votés lors de l'examen de la loi de finances au Parlement à l'automne.

Les débats parlementaires de l'automne prochain sur la loi de finances pour 2013 - exercice hautement périlleux pour le nouvel exécutif, puisqu'il devra intégrer à la fois des engagements de réduction des déficits et des promesses de campagne - pourraient bien se faire sous haute surveillance de Bruxelles.

Dans le jeu de donnant-donnant auquel se livrent la France et l'Allemagne depuis plusieurs semaines dans le cadre de la résolution de la crise économique et financière traversée par la zone euro - Berlin réclamant davantage d'orthodoxie budgétaire, alors que Paris insiste sur la croissance et la solidarité -, la France se retrouve contrainte à faire des concessions. L'une d'entre elles apparaît technique de prime abord, mais pourrait tout changer en matière de souveraineté budgétaire des États: la Commission a préparé un projet de règlement qui lui donnera un pouvoir important sur les décisions économiques prises par chaque État membre. «Il devrait être ado

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant