Bruxelles va remettre à Paris deux suspects liés au 13 novembre

le
1
    BRUXELLES, 16 juin (Reuters) - Une juridiction belge a donné 
son feu vert jeudi à la remise à la justice française de deux 
hommes soupçonnés d'être impliqués dans les attentats qui ont 
fait 130 morts à Paris et Saint-Denis en novembre dernier, a 
annoncé le gouvernement fédéral. 
    Dans un communiqué, l'exécutif belge indique que la cour 
d'appel de Bruxelles a jugé que le mandat d'arrêt européen lancé 
par Paris à l'encontre de Mohamed Amri et Ali Oulkadi était 
exécutoire. 
    La Belgique a déjà remis à la France Salah Abdeslam, 
considéré comme le seul survivant des commandos qui ont 
ensanglanté le 13 novembre dernier la région parisienne. Arrêté 
après une chasse à l'homme de quatre mois, il a été transféré en 
France le 27 avril. 
    Selon la justice française, Mohamed Amri est venu à Paris 
pour récupérer Salah Abdeslam et le ramener en Belgique après 
les attaques. Ali Oulkadi, un Français résidant à Bruxelles, est 
de son côté accusé d'avoir servi de chauffeur à Salah Abdeslam 
dans la capitale belge le 14 novembre.   
 
 (Gabriela Baczynska,; Nicolas Delame pour le service français, 
édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • C177571 il y a 11 mois

    Pour les libérer faute de preuves,???