Bruxelles va lancer un plan de réformes pour préparer l'UE à la 5G

le
0
Bruxelles va lancer un plan de réformes pour préparer l'UE à la 5G
Bruxelles va lancer un plan de réformes pour préparer l'UE à la 5G

La Commission européenne s'apprête à présenter mi-septembre un projet de réformes destiné à relancer l'investissement dans les télécoms au sein de l'Union, pour rester compétitif face aux Etats-Unis et à l'Asie avec l'arrivée de la 5G.La 5e génération de la téléphonie mobile, dont le lancement commercial mondial aura lieu en 2020, va consacrer l'avènement de "l'internet des objets" dans divers domaines.Elle sera l'outil de communication d'un monde de la connexion généralisée qui va révolutionner le quotidien, non seulement pour les smartphones, tablettes, ordinateurs, mais aussi pour les thermostats, voitures, camions, immeubles, machines industrielles, compteurs électriques, interventions médicales.Or, pour parvenir à ce saut qualitatif, l'UE a besoin de s'équiper davantage en réseaux très haut débit, comme la fibre optique. Des investissements très onéreux que les opérateurs historiques - les anciens tenants de monopoles nationaux - rechignent à entreprendre.En effet, au moment de la libéralisation des télécoms à la fin des années 1990 dans l'UE, ces derniers s'étaient vu obligés d'ouvrir leurs réseaux aux nouveaux venus, au nom d'une concurrence élargie, censée faire le bonheur du consommateur qui paierait moins cher ses communications. Près de vingt ans après, la guerre des prix a eu lieu mais les opérateurs historiques hésitent à investir: pourquoi sortir son porte-monnaie, puisque des rivaux vont aussi en profiter ?- Règles du jeu -L'idée est désormais d'inciter à la dépense les nouveaux venus et les anciens tenants du monopole en améliorant le cadre réglementaire sur les conditions d'accès au réseau, selon une source proche de la Commission européenne."Un premier pan de notre démarche est de déréglementer si on peut, quand le marché fonctionne", explique cette source.Un projet auquel le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) promet d'être attentif: "L'enjeu ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant