Bruxelles souhaite un cadre européen pour les ventes à découvert

le
0
(NEWSManagers.com) - La Commission européenne s'est félicitée le 12 août de l'interdiction des ventes à découvert sur les valeurs financières décidée par quatre pays de la zone euro (NewsManagers du 12 août), mais a estimé qu'un cadre européen serait plus adapté en la matière.
" La Commission européenne (...) salue vivement les récents développements. Cependant, notre politique serait encore plus efficace et coordonnée si nous avions en place un cadre européen sur les ventes à découvert" , a déclaré lors d'une conférence de presse Chantal Hughes, porte-parole de la Commission.
L'Allemagne a de son côté fait savoir vendredi qu'elle comptait proposer d'étendre l'interdiction des ventes à découvert à nu à travers l'Europe sur des actions, des obligations d'Etat et des swaps de défaut de crédit (CDS).

Selon un porte-parole du ministère allemand des Finances, l'Allemagne soutient les mesures similaires effectives depuis vendredi pour la France, l'Italie, l'Espagne et la Belgique, soulignant qu'une telle interdiction est la seule façon de contrer une " spéculation destructrice" . Les autorités britanniques ont toutefois indiqué qu'elles n'avaient pas actuellement l'intention d'interdire les ventes à découvert au Royaume-Uni.

L'Autorité européenne des marchés financiers (Esma) n'envisage pas pour sa part d'étendre l'interdiction des ventes à découvert dans d'autres pays européens, mais ne l'exclut pas pour autant, a déclaré à Reuters son président, Steven Majoor.


Cette mesure n'est en tout cas pas du goût de tout le monde. EDHEC-Risk Institute a condamné ces nouvelles restrictions. " Prises hâtivement dans un contexte de volatilité des marchés, ces décisions sont non seulement dénuées de cadre conceptuel, mais font également fi des preuves empiriques. Les travaux académiques, y compris ceux des chercheurs d' EDHEC-Risk Institute, ont en effet établi la contribution positive des vendeurs à découvert en matière d' efficience des marchés et montré que les restrictions sur l' activité de vente à découvert réduisaient significativement la qualité du marché ? asséchant la liquidité et exacerbant la volatilité ? et pouvaient avoir des conséquences non désirées" , indique l'école dans un communiqué.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant