Bruxelles : six arrestations jeudi soir en lien avec les attentats

le , mis à jour le
3

Quarante-huit heures après les attentats de Bruxelles, qui ont fait, à ce jour, 31 morts et près de 300 blessés, la police fédérale belge a identifié trois des auteurs, tous liés aux attentats français du 13 novembre. Ibrahim El Bakraoui a activé sa bombe à l'aéroport Bruxelles-Zaventem, de même que Najim Laachraoui. Khalid El Bakraoui est responsable de l'explosion du métro à la station Maelbeek.

Manque, au moins, à l'appel «l'homme au chapeau», celui qui transportait la charge la plus lourde dans le hall des départs de l'aéroport, et qui s'est enfui. Il n'a pas encore été identifié, tout comme l'homme qui a été filmé dans le métro avec Khalid El Bakraoui, mais qui n'est pas monté dans la rame.

Dans la soirée, le parquet fédéral a annoncé six arrestations en lien avec les attentats.

Deux démissions posées sur la table. La Belgique connait aussi une crise politique. Les ministres de l'Intérieur et de la Justice ont présenté leur démission ce jeudi. Elles ont été aussitôt refusées par le Premier ministre Charles Michel. Mercredi, de Roumanie, Recep Erdogan a affirmé que Khalid El Bakraoui avait été expulsé mi-juillet vers la Belgique via les Pays-Bas, après avoir été arrêté à la frontière turque. La Turquie affirme qu'elle avait prévenu la Belgique et les Pays-Bas du caractère dangereux de l'expulsé. «Il y a eu des erreurs à la Justice et avec l'officier de liaison (belge) en Turquie», a reconnu Jan Jambon, le ministre de l'Intérieur.

Une commission d'enquête parlementaire voit le jour. Pour faire la lumière sur les ratés dans la surveillances des kamikazes, les groupes parlementaires de la majorité et de l'opposition ont décidé de créer une commission d'enquête parlementaire. «Il ne pourra pas y avoir d'impunité (...) Il ne pourra pas y avoir de zones d'ombre», a insisté Charles Michel au cours d'une allocation solennelle avant que le pays n'observe une nouvelle minute de silence ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki il y a 8 mois

    Tiens, le portrait robot de l'homme recherché a disparu ???

  • frk987 il y a 8 mois

    Une fois j'étais même avec un politicard de gauche dans une avion.....on fréquente ce qu'on peut dans les transports en commun !!!!!

  • M4189758 il y a 8 mois

    Alors Mr Vals, nous sommes en guerre ? Très bien ! Mais alors, les minutes de silence nous les ferons à la fin de la guerre. Les drapeaux en berne nous les déployons tels des étendards et qu’ils conduisent notre armée frapper là où est l’ennemi au lieu de la voir se pavaner dans nos rues. En résumé : nous voulons moins de guerre d’images et plus d’actes … de guerre. Les mous out !