Bruxelles s'attaque à la réforme de l'audit

le
0
La domination des «big four» pose un problème de concentration sur le marché.

C'est un vaste chantier que Bruxelles souhaite mener sur l'audit. Concentration, conflits d'intérêt, rôle de l'auditeur: cinq ans après la directive européenne de 2006, le commissaire au Marché intérieur, Michel Barnier, s'est dit déterminé, jeudi, à réformer ce secteur fortement mis en cause lors de la crise financière.

«On ne peut plus dire circulez, il n'y a rien à voir du côté de l'audit. Les Européens ne nous pardonneraient pas de n'avoir rien appris de la crise», a affirmé Michel Barnier. Après quatre mois de consultation publique et près de 700 réponses, des pistes de réflexion se dégagent.

Tout d'abord l'idée d'un «passeport européen», permettant d'offrir des services dans toute l'UE, et qui faciliterait la concurrence. L'instauration de plafonds en termes de parts de marché ou d'audits conjoints irait dans le même sens. L'accès au marché est en effet une question sensible, alors que plus de 70% de l'audit est concentré entre les mains des «bi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant