Bruxelles propose de réformer le très sensible droit d'auteur

le
0
Bruxelles propose de réformer le très sensible droit d'auteur
Bruxelles propose de réformer le très sensible droit d'auteur

La Commission européenne a présenté mercredi une ambitieuse réforme du droit d'auteur, qui mobilise une partie des artistes et professsionels de l'audiovisuel de l'UE, inquiets du financement futur de leurs créations."Le paquet 'copyright' de la Commission pourrait saper le financement de l'industrie audiovisuelle avec des résultats discutables pour les spectateurs européens et la diversité culturelle", a immédiatemment réagi l'Association des télévisions privées en Europe (ACT) qui compte parmi ses membres le français Canal+ et RTL --basé au Luxembourg et dirigé par un duo belgo-allemand--.Avec son nouveau projet, l'exécutif européen compte faciliter la diffusion de programmes en ligne: dès lors qu'une chaîne dispose d'un droit d'exploitation pour un contenu dans le pays européen où elle est présente, elle pourra le rendre accessible sur le net partout ailleurs dans l'UE, en accord avec les ayants droit.Actuellement, les chaînes européennes de télévision mettent à disposition sur leur site internet une grande variété de programmes - en direct ou en différé -, mais ces derniers ne sont généralement accessibles sur le net que dans le pays d'origine de la chaîne.Une série, produite par une chaîne de TV ou qui en a acquis l'exclusivité, peut être éventuellement revendue dans un autre pays européen, ce qui permet à celui qui en a financé la création d'en tirer des revenus."La Commission ouvre la boîte de Pandore", a estimé la Fédération Internationale des Associations de Producteurs de Films (FIAPF). "Sans une pleine exclusivité territoriale, il y aura moins d'investissements privés, moins de films produits en Europe demain, plus de difficultés à distribuer hors des frontières nationales", a-t-elle averti. En revanche, pour le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC), cette réforme va dans le bon sens mais pas assez loin: "Pour le consommateur, ne pas pouvoir regarder ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant