Bruxelles presse la France de se réformer au plus vite

le
0
Les réformes engagées par le gouvernement Ayrault «ne seront pas suffisantes pour résoudre le problème de compétitivité» de la France, selon Bruxelles. » Bruxelles dresse un diagnostic accablant sur la France

De notre correspondant à Bruxelles

Pas de répit pour la France. Si Bercy considère comme acquis le report à 2014 d'une baisse du déficit budgétaire sous les 3%, Bruxelles fait clairement savoir que ce sursis d'un an aura un prix: l'accélération des réformes économiques et sociales, bien au-delà de ce que le gouvernement a engagé jusqu'ici. Olli Rehn, commissaire auquel reviendra fin mai l'initiative d'accorder un délai de grâce, a mis mercredi François Hollande et Pierre Moscovici devant leur responsabilité européenne: «l'endettement du secteur public français est un facteur de vulnérabilité non seulement pour le pays lui-même, mais pour la zone euro tout entière». C'est aussi ce qu'auront en tête les autres capitales de la monnaie commun...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant