Bruxelles pousse à recapitaliser les banques

le
0
La Commission veut que chaque pays membre renforce la solidité de ses établissements financiers. La chancelière Angela Merkel est prête à donner l'exemple

L'Europe encaisse la chute de la maison Dexia. Prises de court par cet imprévu, les capitales européennes viennent de se passer la consigne: l'heure est venue de mettre au point des plans de recapitalisation d'urgence, avec l'espoir d'endiguer toute aggravation de la crise bancaire.

À ce stade, ce n'est pas un plan de renflouement européen. Bruxelles en a démenti mercredi jusqu'à l'existence. Il s'agit plutôt pour chaque pays de dresser un état de son risque bancaire et un inventaire des mesures nationales à prendre en cas de défaillance. L'échelon européen n'aura qu'un rôle de coordination. «Chacun doit commencer par faire le ménage chez lui et, bien sûr, tenir les autres au courant», résume une partie prenante au dossier.

Mais c'est bien un avis de gros temps qui s'annonce. Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a sonné l'alarme mardi en s'inquiétant publiquement que «les fortes turbulences sur les marchés financiers puissent dégénérer en crise

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant