Bruxelles perquisitionne chez Orange

le
0
INFO LE FIGARO - La Commission européenne cherche des preuves de distorsion de concurrence dans l'affaire qui a opposé l'opérateur français à son concurrent américain Cogent.

Colère et incompréhension chez les grands opérateurs européens. Depuis mardi la Commission européenne perquisitionne dans les bureaux d'Orange, Deutsche Telekom et Telefonica. Des perquisitions qui devraient durer jusqu'à vendredi et déstabilisent les états majors de trois des plus grands groupes européens. En France, les agents de la Commission se sont rendus sur trois sites différents, notamment au siède d'Orange à Paris dans le 15e arrondissement et dans un de ses centres dédié au trafic international. Les agents de la Commission sont à la recherche de preuves d'une éventuelle distorsion de concurrence.

Tout remonte à mai 2011, quand Cogent, un fournisseur de bande passante américain établi dans de nombreux pays, porte plainte contre Orange. Il reproche à l'opérateur de ne pa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant