Bruxelles, Paris, Boston : un missionnaire mormon survit à trois attentats

le
0
La façade dévastée de l'aéroport international de Bruxelles.
La façade dévastée de l'aéroport international de Bruxelles.

Après avoir survécu aux attentats de Boston et de Paris, Mason Wells, un jeune missionnaire mormon âgé de 19 ans, compte parmi les blessés de l'attentat qui a frappé mardi 22 mars l'aéroport de Bruxelles. Il était suffisamment proche de l'un des kamikazes pour avoir été brûlé pour le souffle de l'explosion. L'un de ses talons d'Achille a également été atteint. « C'est la troisième fois que nous sommes liés à une attaque terroriste », a témoigné le père de Mason au

New York Daily News.

Retour en arrière. Le 15 avril 2013, Mason Wells se tient à quelques mètres de la ligne d'arrivée du marathon de Boston. Il est venu soutenir sa maman Kymberly quand deux bombes déposées par les frères Tsarnaïev explosent. Le bilan est lourd. 3 morts et 264 blessés. Mason et Kymberly en ressortent sans la moindre égratignure. « Mason est le genre de jeune homme qui peut tourner ce genre d'expérience en quelque chose de positif », assure  le pasteur Scott Bond.

Moins de trois ans plus tard, lors d'une belle soirée de novembre, Mason Wells est à Paris. Alors qu'il se trouve en sécurité dans les bâtiments de la mission mormone, la capitale française est frappée par une série d'attentats. Il est encore une fois épargné. Jamais, lui comme sa famille, n'aurait cru que le sort s'acharnerait une troisième fois. À Bruxelles, Mason Wells se trouvait donc à quelques mètres de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant