Bruxelles : Moscovici bien parti pour devenir commissaire aux Affaires économiques

le
11
Bruxelles : Moscovici bien parti pour devenir commissaire aux Affaires économiques
Bruxelles : Moscovici bien parti pour devenir commissaire aux Affaires économiques

«Il a de bonnes chances», confirme ce lundi une source diplomatique française. Il semble désormais acquis que la France obtiendra, comme elle le réclame, le poste de commissaire aux Affaires économiques pour Pierre Moscovici, l'ex-ministre de l'Economie et des Finances du gouvernement Ayrault débarqué au printemps dernier.  

La chancelière allemande semble effectivement avoir dépassé ses réticences initiales et s'être résolue à la nomination du Français. Dans son édition de ce lundi, l'hebdomadaire allemand Der Spiegel assure qu'Angela Merkel aurait «arrêté de lutter» contre la nomination du Français et se serait «maintenant faite à l'idée que c'est lui qui aura le poste».

Au vu des difficultés de Paris à se conformer aux règles budgétaires européennes - le pays va cette année et vraisemblablement l'an prochain encore dépasser le plafond de déficit budgétaire imposé par les traités européens -, l'Allemagne était initialement défavorable à cette nomination. Le ministre des Finances, proche de la chancelière, Wolfgang Schäuble avait publiquement exprimé ses réserves.

Une solution de compromis

De quoi irriter le principal intéressé. «Il ne peut y avoir en droit je ne sais quelle réserve ou veto», s'est agacé Pierre Moscovoci depuis Athènes (Grèce), vendredi dernier. La France est un pays «solide, sérieux, respecté et respectable», a-t-il cru bon de rappeler, ajoutant... que le remaniement gouvernemental de la semaine dernière -qui a vu le couple exécutif réaffirmer sa ligne économique- allait dans le sens d'une démonstration du «sérieux de la France».

Une solution de compromis a-t-elle finalement été trouvée? Selon Der Spiegel, Berlin conditionnerait son «oui» à la nomination aux côtés de Pierre Moscovici d'un «expert en politique budgétaire à la ligne dure, venu du nord de l'Europe» à un poste de vice-président, auquel le Français aurait à rendre compte. Toujours selon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le lundi 1 sept 2014 à 21:18

    elle est bien bonne, cette nouvelle; il a laissé des traces avec son passage aux finances de la France!!!

  • m.girot le lundi 1 sept 2014 à 18:52

    chouette on va pouvoir vivre à crédit jusqu'à 1000 % du PIB !!

  • M4661438 le lundi 1 sept 2014 à 17:43

    Plus ils sont nuls et mieux c'est pour ceux qui détiennent le vrai pouvoir !

  • M9244933 le lundi 1 sept 2014 à 17:35

    Incompétence tellement notoire en Europe qu'on voudrait lui coller un expert pour qu'il ne fasse pas trop de dégâts. Et il s'accroche au poste, sans honte. Cela donne une idée de l'influence réelle que peut avoir la France avec un commissaire pareil. Peu importe l'intérêt national, FH aura casé un copain.

  • j.delan le lundi 1 sept 2014 à 17:24

    De deux choses l'une: oeuvre de charité de la commission ou un incapable de plus à bruxelles, avec sa toute dernière jeune p.o.u.l.e.t.t.e

  • M9425023 le lundi 1 sept 2014 à 17:21

    Angela, fais quelque chose ! pourquoi pas créer un poste de commissaire aux regrets éternels ?Mais en aucun cas à un poste où il aurait le droit de dépenser quoique ce soit.Et puis chômeur, cela lui irait bien, non ?

  • mipolod le lundi 1 sept 2014 à 17:15

    Un honte ! Comment oser nommer ce type commissaire aux affaires économiques avec tout ce qu'on lui connaît comme inaptitudes à tenir des engagements. Référencé comme un des plus mauvais ministre de l'économie en Europe lorsqu'il était en poste, par quel compromis de la part des social.os ce charlot pourrait-il être désigné ? C'est en tout cas un mauvais signe de l'institution européenne.

  • M1531771 le lundi 1 sept 2014 à 17:14

    Scandaleux !

  • dotcom1 le lundi 1 sept 2014 à 17:13

    Tellement qualifié qu'on lui impose un superviseur auquel il devra rapporter. A sa place, je refuserai une telle honte.

  • cesarski le lundi 1 sept 2014 à 17:09

    quels vont etre les degats? cette fois ci a l echelle europeenne!