Bruxelles examine les révélations au sujet de Neelie Kroes

le
0
    BRUXELLES, 22 septembre (Reuters) - La Commission européenne 
examine les informations selon  lesquelles l'ancienne 
commissaire à la Concurrence Neelie Kroes a dirigé une société 
offshore aux Bahamas pendant son mandat, a annoncé jeudi une 
porte-parole.  
    "Mme Kroes nous a maintenant informée et nous procédons à 
l'analyse et à la vérification des informations avant de les 
commenter", a-t-elle déclaré.  
    Commissaire à la Concurrence de 2004 à 2009 puis 
vice-présidente de la Commission et commissaire à la Société 
numérique de 2009 à 2014, Neelie Kroes a reconnu qu'elle aurait 
dû déclarer son activité aux Bahamas, révélée mercredi par le 
Consortium international des journalistes d'investigation 
(ICIJ). 
    L'affaire est d'autant plus embarrassante pour Bruxelles 
qu'elle s'ajoute au tollé suscité par l'arrivée de José Manuel 
Barroso, ancien président de la Commission européenne, chez 
Goldman Sachs  GS.N , banque que beaucoup d'Européens tiennent 
en partie responsable de la crise financière de 2008. 
  
    Neelie Kroes s'était déjà attirée les foudres de la 
Commission en exprimant des doutes sur sa décision de réclamer à 
Apple  AAPL.O  le remboursement à l'Irlande de 13 milliards 
d'euros d'arriérés d'impôts. 
    Réagissant à ses propos sur le sujet, un porte-parole de 
l'exécutif européen avait alors souligné qu'elle collaborait 
désormais avec la société américaine Uber  UBER.UL , qu'elle 
avait défendue dans son combat contre les chauffeurs de taxis 
lorsqu'elle était commissaire à la Société numérique.    
 
 (Alastair Mcdonald, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant