Bruxelles enquête sur le prix du livre numérique

le
0
La Commission européenne a organisé des descentes chez plusieurs éditeurs, soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles. Les maisons françaises Albin Michel, Flammarion, Gallimard et Hachette ont été inspectées.

Mercredi, le calvaire a continué pour les éditeurs dans plusieurs pays européens. La «visite surprise» d'agents de la Commission européenne, qui avait démarré mardi, s'est poursuivie au siège de plusieurs maisons, dont les françaises Albin Michel, Flammarion, ­Gallimard et Hachette.

La raison? «Les services de la concurrence ont mené des inspections dans des maisons d'édition de plusieurs pays de l'Union européenne à cause de soupçons de pratiques anticoncurrentielles sur le prix des livres numériques», a confirmé mardi soir le porte-parole de Joaquin Almunia, commissaire européen à la Concurrence. L'enquête vient juste de débuter. Personne n'est accusé et «nous n'avons pas de preuve», précise-t-on à Bruxelles. Lors des descentes chez les éditeurs, «dans certains cas, des ordinateurs portables et des téléphones mobiles ont été saisis», raconte le site spécialisé The Bookseller.

En janvier, l'instance britannique de la concurrence, l'OFT (Office of

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant