Bruxelles : Dieudonné à l'affiche d'un congrès d'extrême-droite

le
4
Bruxelles : Dieudonné à l'affiche d'un congrès d'extrême-droite
Bruxelles : Dieudonné à l'affiche d'un congrès d'extrême-droite

Un congrès européen de «la dissidence», rassemblant des personnalités antisémites comme le polémiste Dieudonné et l'essayiste d'extrême droite Alain Soral, doit se tenir dimanche à Bruxelles dans un lieu encore inconnu, une manifestation que certains maires voulaient interdire. Une réunion de concertation a eu lieu samedi matin à l'initiative de la ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, à propos de ce congrès organisé par une librairie bruxelloise et le mouvement «Debout les Belges» (extrême droite) du député Laurent Louis.

Et selon le journal Le Soir, les autorités et les organisateurs sont parvenus à un accord pour que le congrès ait bien lieu dimanche en transformant cette événement public en une réunion privée sur invitation. L'accès se fera uniquement sur réservation, moyennant un droit d'entrée de 15 euros. Le lieu de l'événement devait être communiqué par mail "au dernier moment". Le rendez-vous était programmé à partir de 14 heures.

Le député Laurent Louis, connu pour ses dérapages verbaux, a déjà été invité par l'humoriste controversé dans ses vidéos diffusées sur sa chaîne Youtube. Il avait aussi adressé une «quenelle», le geste polémique, à l'Assemblée nationale belge.

Cette réunion avait associé le gouverneur de Bruxelles, des représentants de la police ainsi que les maires des 19 communes bruxelloises alors que l'un d'entre eux, Vincent De Wolf (commune d'Etterbeek), avait demandé l'interdiction pure et simple de ce congrès sur l'ensemble du territoire bruxellois. Un autre édile, Olivier Deleuze (commune de Watermael-Boitsfort), avait, lui, assuré que si la réunion devait se tenir sur sa commune, il ferait «tout ce qui est en son pouvoir pour l'empêcher».

Le lieu du congrès tenu secret jusqu'au dernier moment

«J'applique la doctrine Valls», avait-il affirmé en faisant référence au Premier ministre français Manuel Valls, auteur alors qu'il était ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le dimanche 4 mai 2014 à 08:24

    Quelle est la différence entre les voleurs saoudiens et les voleurs français ?.. En Arabie saoudite, les voleurs sont amputés...... En France,Ils sont réputés avant d'être députés...:-)))

  • delapor4 le dimanche 4 mai 2014 à 01:26

    Je signale une petite erreur dans cet article du Pharisien. Laurent Louis n'est pas "bien connu pour ses dérapages verbaux" mais pour ses dénonciations courageuses.

  • LeRaleur le samedi 3 mai 2014 à 23:27

    D'un côté Dieudonné et Cie, de l'autre la RATP, tous antisémite.

  • 35924358 le samedi 3 mai 2014 à 22:25

    Ça ressemble aux années 30 en Allemagne. Beurk.