Bruxelles critique la France et l'Espagne

le
0
La Commission européenne estime que certains États auront du mal à réduire leurs déficits comme promis. Mais, sur l'ensemble de la zone euro, les finances publiques devraient se relever plus vite que prévu.

La Commission européenne tape sur les doigts des mauvais élèves de la zone euro. Elle s'est montrée lundi plus pessimiste que certains gouvernements, à commencer par le Portugal, l'Espagne et la France, sur leurs capacités à réduire leurs déficits publics l'an prochain.

Dans ses dernières prévisions économiques, Bruxelles estime que le déficit public du Portugal sera ramené à 4,9% du PIB l'an prochain, après 7,3% cette année. C'est mieux que sa prévision du printemps (7,9% pour 2011), mais plus élevé que les 4,6% de déficit prévu dans le projet de budget du gouvernement portugais.

Même constat pour l'Espagne: Bruxelles estime que le déficit tombera à 6,4% du PIB l'an prochain après 9,3% cette année, contre une prévision précédente pour 2011 de 8,8%. Mais le gouvernement socialiste espagnol espère redescendre à 6%.

Les marchés encore instables

Lundi en fin de matinée, le coût de l'assurance (CDS) sur les dettes espagnole et portugaise s'envolait, re

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant