Bruxelles coupe les subventions : les volaillers français en colère

le
16
Bruxelles coupe les subventions : les volaillers français en colère
Bruxelles coupe les subventions : les volaillers français en colère

Bruxelles a joué cavalier seul et provoqué jeudi la colère de la France. La commission européenne a, en effet, décidé de supprimer les aides à l'exportation pour les poulets congelés, dont la France restait quasiment le seul bénéficiaire avec les groupes bretons Doux et Tilly Sabco.

La décision de les supprimer «est fondée sur la situation du marché, au vu en particulier des tarifs élevés pratiqués sur le marché interne et de la réduction prévue des coûts pour l'alimentation» des volailles, ainsi que des «flux positifs des exportations européennes vers les pays tiers», a précisé Roger Waite, porte-parole de la Commission européenne pour l'agriculture. La Commission avait demandé un avis positif des Etats, mais a échoué à obtenir la majorité requise. En dernier ressort, elle a donc tranché seule.

Le ministère français de l'Agriculture a aussitôt déploré une «décision brutale» qui «fragilise la dynamique de restructuration engagée par les opérateurs depuis plusieurs mois». Les volaillers français, qui se trouvent en grande difficulté du fait notamment de l'augmentation des coûts de production, n'attendaient pas une décision si rapide. La France a rappelé que la réforme de la Politique agricole commune prévoit de modifier les conditions de mise en ?uvre des restitutions à compter de l'entrée en vigueur de la nouvelle PAC 2014-2020», ce qui laissait quelques mois encore. Le ministère de l'Agriculture a promis de faire «très rapidement le point avec les opérateurs concernés et l'ensemble de la filière export pour étudier les conséquences immédiates de cette décision, et poursuivre le travail d'adaptation».

La Confédération française de l'Aviculture (CFA) a estimé que la décision était «un coup de poignard dans le dos de l'aviculture», elle est «incompréhensible et inacceptable». Elle «demande (au gouvernement français) de tout mettre en ?uvre pour faire revenir la commission sur sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 22 juil 2013 à 10:52

    M63 allez je balance...l'armée du pacifique est ce qui reste de la coloniale, une survivance d'un passé révolu. Les DOM TOM et leurs fonctionnaires surpayés vivent au crochet de la métropole jusqu'à la faillite finale qui arrive...

  • M7097610 le lundi 22 juil 2013 à 10:47

    M63 les gendarmes sont comme les policiers : à quand la fusion annoncée ? Pourquoi les pompiers de Marseille ou Paris sont encore militaires alors que les autres pompiers sont agents de collectivités locales ?...pour les "zaquis" sociaux de la retraite après 15 ans ? Un peu de bouteille ne ferait pas de mal aux petites recrues de Paris car un feu, c'est d'abord l'expérience qui permet de le maitriser ! Le Costa Rica une sécurité civile bien mieux rodée à cause des tremblements de terre...

  • bearnhar le vendredi 19 juil 2013 à 14:45

    Bien fait pour eux ! Mais je suis sur que le gvt va voler à leur secours, comme les subventions Corses pour du bétail fictif, enlevées par l'Europe qui s'était aperçue de l'arn-aque, remise par Sarkozy.Subventionner pour faire du bas de gamme, n'importe quoi.

  • techluxo le vendredi 19 juil 2013 à 11:52

    moi aussi je veux des subventions lol , merci bruxelles de choux

  • Georg47 le vendredi 19 juil 2013 à 11:47

    frenchto : je m'explique : nombre de sociétés sont constituées en entités séparées qui se font payer les unes sur les autres et, la dernière estdéficitaire pouvant, ainsi, encaisser des aides.Sté propriétaires des locaux techiques, sté propriétaires des bureaux, sté proriétaire des marques etc...et chacune est bénéficiaire car payée par celle qui est connue du public et gardée en déficit...pour les subventions.

  • Georg47 le vendredi 19 juil 2013 à 11:45

    frenchto : et aussi il faudrait savoir quelle est la structure de cette entreprise. Est-ce une entreprise genre "poupées russes" ou une entreprise normale ?

  • M7097610 le vendredi 19 juil 2013 à 11:30

    et le siège social de doux parait bien beau ! Contribuable, ça m'appartient donc un peu !

  • M7097610 le vendredi 19 juil 2013 à 11:28

    ils veulent des sub mais ne veulent pas payer d'impôts ??? Moi je suis pour un monde sans subvention et peu d'impôts : même l'armée, ça ne sert à rien ! Le Costa Rica vit très bien sans ce genre de parasite.

  • frk987 le vendredi 19 juil 2013 à 10:52

    On se demande bien pourquoi le poulet était subventionné ?????????

  • a.duboi1 le vendredi 19 juil 2013 à 10:26

    Une fois de plus on constate que les politiques français n'ont plus aucun pouvoir!C'est Bruxelles qui décide.Nous avons le choix: sortir de l'Europe ou supprimer tous ces politiques inutiles sénateurs en tête!