Brusque chute des cours du pétrole

le
0
Le baril de pétrole perd 5 dollars à New York, à 90 dollars, et 7 dollars à Londres. Un repli provoqué par l'Agence internationale de l'énergie qui a surpris en décidant de puiser dans ses stocks pour alimenter le marché.

Un vent de panique a soufflé sur les marchés pétroliers ce jeudi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» pour livraison en août a terminé à 91,02 dollars, en recul de 4,39 dollars par rapport à la veille. A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique dégringolait même de 6,81 dollars à 107,40 dollars vers 21 heures.

À New York, les cours ont même touché en séance 89,69 dollars, leurs plus bas niveau depuis le 21 février. À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août est descendu à 105,72 dollars, son plus bas niveau depuis le 6 mai.

Cette réaction brutale fait suite à la décision de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) de puiser dans ses stocks stratégiques pour mettre sur le marché 60 millions de barils de pétrole. L'idée: compenser l'arrêt des exportations libyennes. Selon l'Agence, les événements en Libye ont privé le marché ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant