Bruno Ledoux monte au capital de « Libé »

le
0
En janvier, le promoteur immobilier se retrouvera à parité avec Édouard de Rothschild.

Libération traverse une passe difficile. Cette situation va l'obliger à continuer sa mutation à marche forcée. Selon nos informations, le quotidien dirigé par Nicolas Demorand devrait finir l'année légèrement dans le rouge, malgré un résultat d'exploitation positif d'un million d'euros contre 2,5 millions en 2010 et en 2011.

L'un de ses principaux actionnaires, Bruno Ledoux, par ailleurs propriétaire de l'immeuble qui abrite le journal près de la place de la République à Paris, lui versera bien 1,5 million d'euros avant le 31 décembre, ce qui va permettre au titre de poursuivre son désendettement.

En janvier, la structure du capital de Libération va évoluer. Le principal actionnaire Édouard de Rothschild devrait détenir à parts égales avec Bruno Ledoux 52 % de la société holding Refondation, aux côtés notamment des héritiers de l'Italien Carlo Car...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant