Bruno Le Roux (PS) s'attend à un prochain remaniement du gouvernement

le
1
Bruno Le Roux (PS) s'attend à un prochain remaniement du gouvernement
Bruno Le Roux (PS) s'attend à un prochain remaniement du gouvernement

Le chef de file des députés PS, Bruno Le Roux, a évoqué dimanche «un remaniement dans les semaines qui viennent», jugeant entre autres que «personne ne pourrait être choqué» d'une éventuelle nomination de Laurent Fabius comme président du Conseil constitutionnel.  Le député de Seine-Saint-Denis avait déjà évoqué ce départ début janvier.

Notant que «nous rentrons dans les dix-huit derniers mois» avant la présidentielle et que «le président de la République peut avoir le souhait d'élargir sa majorité, car c'est aussi à ce moment-là qu'on peut le faire», Bruno Le Roux a jugé sur Radio J «qu'il y aura un remaniement dans les semaines qui viennent».

Interrogé plus tôt sur le souhait de quitter le gouvernement prêté à Emmanuel Macron par «Le Parisien dimanche», le président du groupe PS a répondu : «Je ne le crois pas, je ne le souhaite pas». Il a critiqué une «petite musique» pour «essayer d'opposer les uns aux autres» et jugeant que le ministre de l'Economie, qui jouit d'une excellente opinion auprès de Français, est «devenu l'un des piliers de l'équipe et n'envisage pas la réussite en dehors de ce travail d'équipe».

Le Roux plaide pour «un élargissement de la majorité»

Selon nos informations, un responsable du PS soupçonne Valls de «pousser Macron vers la sortie». La nomination de Myriam El Khomri au ministère du Travail avait été perçue comme une façon pour le Premier ministre de «reprendre la main », de l'avis même d'un important ministre. «Le gouvernement est fait de personnalités diverses et talentueuses, et il en fait partie», estime quant à lui ce proche de François Hollande, avant de plaider «pour un élargissement de la majorité» à des personnalités capables de «se battre pour faire réussir le pays en menant les politiques décidées par le président de la République».  Difficile dans ces conditions pour des écologistes sur la ligne critique de l'ancienne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 11 mois

    Le départ de Fabius?