Bruno Le Roux élu à la présidence du groupe socialiste

le
0
Bruno Le Roux élu à la présidence du groupe socialiste
Bruno Le Roux élu à la présidence du groupe socialiste

PARIS (Reuters) - Bruno Le Roux, un proche de François Hollande, a été élu jeudi par acclamation président du groupe socialiste, radical et citoyen (SRC) de l'Assemblée nationale.

Le député de la première circonscription de la Seine-Saint-Denis, qui est un proche de François Hollande, était le seul candidat, Philippe Martin ayant retiré sa candidature.

Né le 2 mai 1965 à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, Bruno Le Roux a entamé sa carrière politique en 1989 en devenant adjoint au maire d'Epinay-sur-Seine, ville dont il sera maire de 1995 à 2001.

Bruno Le Roux, qui occupe depuis le début des années 1990 d'importantes fonctions au sein du PS, est député de la Seine-Saint-Denis depuis 1997. Il a été constamment réélu depuis.

A l'Assemblée, l'élu francilien ne ménage pas sa peine et se spécialise dans les problèmes de sécurité. En 2001, il est rapporteur de la loi sur la sécurité quotidienne.

Bruno Le Roux, qui a publié un ouvrage sur ce sujet sous le titre "La sécurité pour tous : une exigence justice sociale", a été associé à l'élaboration de la loi visant à durcir la réglementation des armes légères.

Son nom avait un moment circulé pour le poste de ministre de l'Intérieur en cas de victoire de François Hollande.

Membre de la direction du groupe PS sous la précédente législature, il a soutenu d'emblée la candidature de François Hollande à la primaire socialiste.

Il occupait une place importante dans l'équipe de campagne pour l'élection présidentielle. Il était notamment l'un des porte-parole du candidat.

En janvier dernier, Jean-Marc Ayrault avait annoncé que quel que soit le résultat de la présidentielle et des législatives, il ne demanderait pas le renouvellement de son mandat de président du groupe socialiste, poste qu'il occupait depuis 1997. Bruno Le Roux avait alors fait part de son intérêt pour cette fonction.

Dès le lendemain de la victoire de François Hollande, le député de la Seine-Saint-Denis avait confirmé qu'il briguerait la présidence du groupe socialiste s'il était réélu.

Emile Picy, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant