Bruno Le Maire vise «la ligne de départ»

le
0
L'ex-ministre de l'Agriculture maintiendra sa candidature à la présidence de l'UMP s'il franchit la «barre démocratique» des 1000 parrainages fin août.

Bruno Le Maire ne se fait pas d'illusions: il ne sera pas le prochain président de l'UMP. Le «vrai enjeu» pour lui, c'est d'«être sur la ligne de départ de la course», c'est-à-dire d'avoir ­recueilli le 18 septembre à 20 heures les 7924 signatures requises pour valider sa candidature. «Je verrai fin août si j'ai franchi la barre démocratique des 1000 signatures» confie-t-il au Figaro.

Et sinon? L'ex-ministre de l'Agriculture, après y avoir «beaucoup ré­fléchi», a rejeté l'hypothèse d'une ­alliance avec l'un des autres «petits» candidats déclarés, que ce soit son ancienne collègue Nathalie Kosciusko-Morizet ou Dominique Dord, trésorier du parti. «Ma candidature n'est pas personnelle, précise-t-il, c'est une démarche collective. Je ne suis pas sorti comme un diable de sa boîte. Des parlementaires, et notamment des sénateurs, m'ont demandé de me présenter pour défendre mes idées. Si je donne le sentiment que je suis prêt à les brader uniquement po

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant