Bruno Le Maire, en quête de crédibilité, dévoile son projet

le
0
Bruno Le Maire lors de l'university d'été du MEDEF à Jouy-en-Josas le 31 août 2016.
Bruno Le Maire lors de l'university d'été du MEDEF à Jouy-en-Josas le 31 août 2016.

Le candidat à la primaire de la droite, dont la campagne stagne, mise sur la présentation de son programme pour se relancer.

Dispose-t-il d’un projet d’alternance solide ? Certes, Bruno Le Maire a réussi à imposer l’idée qu’il représentait le « renouveau » dans son camp. Mais, pour l’instant, le candidat à la primaire à droite pour la présidentielle n’est pas encore parvenu à convaincre qu’il détenait des propositions de réforme crédibles pour redresser le pays. Pour combler ce point faible, le député de l’Eure a prévu de présenter un programme présidentiel très détaillé les 17 et 18 septembre à Sète (Hérault). « C’est un contrat de mandat précis et chiffré », assure-t-il, conscient que « [s] on offre doit s’appuyer sur des propositions de fond et pas seulement sur un slogan ».

Pour frapper les esprits, un document de 1 012 pages sera présenté. Ce « contrat présidentiel » – que Le Monde s’est procuré – vise à décrire le plus précisément possible la manière dont le candidat compte réformer le pays. Calendrier, méthode de gouvernement (huit ordonnances et un référendum sont au menu), chiffrage des propositions… Tout y est. Son logiciel repose sur trois grands axes : de la fermeté sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme (il prône une incarcération préventive des fichés « S », comme Nicolas Sarkozy) ; une ligne économique à la fois libérale (abrogation des 35 heures et de l’impôt de solidarité sur la fortune, retraite à 65 ans) et redistributive (baisse des impôts, notamment de la CSG) ; et des mesures pour renouveler la démocratie politique (fin du cumul des mandats) et sociale (fin du monop...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant