Bruit, température, air? Les salariés réservés sur l'open space

le
2
Une étude de la société de conseil Deloitte montre qu'évoluer dans un espace de travail sans déliminitation avantage créativité et productivité, même si une grande majorité des personnes interrogées se plaignent du manque d'intimité.

Certains apprécient d'embrasser d'un seul regard leurs camarades de bureau, d'autres se délectent de la symphonie déconcertante des sonneries des téléphones portables, d'autres encore aiment inventer de discrètes cachettes pour les coups de fil perso. Mais voilà, s'ils ont leurs inconditionnels qui refusent d'être mis à l'isolement dans des bureaux individuels munis de fenêtres trop grandes, les open spaces ont aussi leurs détracteurs.

La société de conseil Deloitte a mené l'enquête, interrogeant 43.058 personnes dans 52 sociétés essentiellement européennes. Conclusion: une grande majorité a regretté l'absence d'intimité de ces grands espaces.

En bonne logique, 69 % des salariés interrogés voudraient un meilleur air et...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le samedi 7 déc 2013 à 10:56

    Exact, frk987 (Bonjour !) Sans compter le prix faramineux du mobilier de bureau "spécial open space", censé pallier ces inconvénients ! Je dois être un vieux kh0.n, mais j'ai toujours préféré les modules de bureaux de 2-3 personnes maxi, bien rectangulaires pour mes propres équipes - nettement moins cher à l'usage, finalement.

  • frk987 le samedi 7 déc 2013 à 10:51

    C'est le problème de l'employeur, vu le bruit qui règne dans les open spaces, le rendement est divisé par..., le stress est énorme les arrêts maladie en conséquence. Tout ça pour gagner quelques m2, je crois vraiment que certains employeurs sont aussi irresponsables que les syndicats.