Brooks, la chute d'une ambitieuse

le
0
PORTRAIT - Plus jeune rédactrice en chef d'un quotidien national, célébrée et crainte : à seulement 43 ans, Rebekah Brooks a déjà eu une vie pleine de succès. Mais sa chute ébranle toute la sphère politico-médiatique.

On reconnaît sa flamboyante chevelure rousse qui cache son regard, mais on sait bien peu de chose de cette femme puissante et si discrète. Pas de hobby connu, à part un peu de voile et d'équitation avec le premier ministre David Cameron. Pas de vie de famille ou de photos privées, pas d'interviews, mais une carrière fulgurante qui a alimenté les jalousies et les questions.

Née en 1968 à Warrington, dans le nord-ouest de l'Angleterre, Rebekah Wade passe son bac puis part pour Paris. Rien ne filtre des années de jeunesse de cette fille unique. Sous son nom, le Who's Who précise qu'elle a étudié à la Sorbonne, mais il semble bien qu'elle n'y a passé aucun diplôme. Pendant son séjour en France, celle qui rêve de devenir journaliste fait du secrétariat pour le magazine Architecture d'aujourd'hui et y apprend le français.

De retour à Warrington, elle devient secrétaire du reporter Graham Ball pour le bureau du Post, un tabloïd éphémère qui ne dura que cinq semaines ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant