Broderies lumineuses, cuirs lavables, des matières innovantes pour la mode de demain

le
0
Broderies lumineuses, cuirs lavables, des matières innovantes pour la mode de demain
Broderies lumineuses, cuirs lavables, des matières innovantes pour la mode de demain

Des broderies en fibre optique lumineuse, des cuirs lavables en machine, des vêtements issus de bouteilles en plastique récupérées en mer: les matières qui font la mode de demain oscillent entre innovations technologiques et préoccupations écologiques.- Cuirs à la machine et peaux de poissons -Fini le passage au pressing pour nettoyer sa veste ou sa jupe en cuir? Des spécialistes se sont lancés dans les cuirs lavables en machine, comme les tanneries Pechdo. L'entreprise, basée à Millau, était présente au salon Première Vision Paris, rendez-vous mondial des professionnels de la filière mode qui s'est achevé jeudi.L'objectif est de "rendre la peau plus pratique en termes d'usage", explique à l'AFP Caroline Krug, directrice générale de cette tannerie qui propose du cuir bovin lavable depuis une vingtaine d'années et vient de développer un cuir d'agneau qui peut aussi passer à la machine, à 30°C, tout en restant intact. Toujours afin de s'adapter aux contraintes de la vie moderne, l'entreprise a par ailleurs mis au point un cuir conducteur pour écrans tactiles, permettant à l'utilisateur de pianoter sur son smartphone sans retirer ses gants.Au rayon cuir, pourquoi ne pas se chausser en peau de saumon? La tannerie islandaise Atlantic Leather, spécialisée dans les cuirs de poissons, a mis au point une technique de tannage végétal du saumon à l'aide d'écorce de mimosa."Les gens pensent de plus en plus au développement durable", souligne le directeur général, Gunnsteinn Björnsson, dont le pays est champion des énergies renouvelables. Ses peaux sont essentiellement destinées à fabriquer des sacs ou des chaussures. Motivée par une "démarche éco-responsable", la Française Marielle Philip a aussi lancé une start-up, Femer, qui récupère auprès de poissonniers locaux les peaux de bars, truites et soles, et recourt à un tannage "sans produit chimique". Pour la mise en couleur de ces peaux, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant