Broadbent (BoE)-Les anticipations de marché peuvent être trompeuses

le
0

LONDRES, 18 novembre (Reuters) - Un responsable de la Banque d'Angleterre (BoE) a déclaré mercredi que les anticipations des marchés financiers concernant le calendrier de remontée des taux d'intérêt pourraient être trompeuses et risquaient d'évoluer rapidement. Ben Broadbent, vice-gouverneur de la banque centrale, a également mis en garde les investisseurs contre la tentation de s'attacher "de manière obsessive" aux prévisions d'inflation de la BoE et les a appelés à s'intéresser à l'ensemble des facteurs qui influencent la croissance. Ses propos figurent dans un discours rédigé à l'occasion d'un colloque sur l'investissement organisé par Reuters. La BoE maintient pour l'instant son taux directeur à 0,5%, son plus bas niveau historique, auquel il est fixé depuis 2009. Les anticipations des marchés quant au moment auquel la banque centrale entamera le resserrement de sa politique monétaire ont été prises à contre-pied à plusieurs reprises ces dernières années, notamment par des développements économiques imprévus, comme la chute des cours du pétrole. L'inflation britannique reste proche de zéro et les marchés estiment désormais que la remontée des taux britanniques ne commencera que début 2017. Ben Broadbent a noté que la courbe des taux de marché était actuellement pratiquement plate, ce qui suggère que les anticipations sont sujettes à de brusques variations. "Même des évolutions relativement modestes des anticipations de taux provoquées par des nouvelles non-exceptionnelles concernant l'économie peuvent se traduire par d'importants changements dans le moment auquel la courbe des rendements atteindra un niveau donné", a-t-il dit. "Mais cela ne signifie pas que l'opinion du Comité de politique monétaire sur sa politique future, à moyen terme, ait fortement évolué. A tout le moins, cela illustre le problème lié au fait de se concentrer de manière obsessionnelle sur ce moment particulier." Selon une enquête de Reuters publiée fin octobre, la plupart des économistes estiment que la BoE devrait commencer à relever son taux directeur au deuxième trimestre 2016. Mais les marchés, eux, intègrent un relèvement de 25 points de base début 2017, une hypothèse qui s'est renforcée après la publication au début du mois des nouvelles prévisions économiques de la banque centrale, qui suggèrent que le maintien du taux directeur à son niveau actuel ne ferait pas remonter l'inflation à 2% avant deux ans. (William Schomberg et David Milliken; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux