Brive : Le CAB générerait 53 millions d'euros pour la ville

le
0

La ville de Brive avait demandé à la Chambre de commerce et d’industrie de Corrèze de mesurer les retombées économiques que génère le CAB. Le chiffre dépasserait les 53 millions d’euros par saison selon l’étude.

Un club de rugby peut rapporter gros. Le CA Brive générerait 53,02 millions d’euros de retombées économiques à sa ville et son agglomération par saison. Un chiffre rapporté par une étude de la Chambre de commerce et d’industrie de la Corrèze commandée par la municipalité de Brive elle-même. Cette évaluation avait déjà été mise en œuvre en 2015 du côté du club de Bordeaux-Bègles. L'UBB générerait pour sa part 94 millions d’euros sur une année de Top 14.

Cinq millions de retombées indirectes

L’étude mesure trois impacts. Il y a le direct, comprenant la masse salariale, la fiscalité, les dépenses et les investissements. Là, le CAB générerait près de 10 millions d’euros de retombées économiques. Il y a également l’impact indirect estimé à plus de cinq millions d’euros. Il est lié aux dépenses des spectateurs dans les bars, restaurants, (etc.) en tenant compte d’une affluence moyenne de 11 598 personnes au Stade Amédée-Domenech par match.

Le CA Brive, moteur de l'économie locale

A tous ces chiffres, il faut rajouter les retombées induites représentant près de 38 millions d’euros injectés directement dans l’économie locale. Ici, c’est ce qui est induit de la consommation des joueurs. Par exemple, si un joueur briviste fait construire une maison, il va faire travailler des artisans et des entreprises. Sans compter que d’autres retombées ne peuvent être quantifiables comme l’image de la ville. Cette étude montre donc qu’un club de rugby génère une vraie économie pour son agglomération.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant