British Airways veut rattraper son retard en Chine

le
0
Distancée par Air France et Lufthansa, la compagnie anglaise veut profiter d'une clientèle en forte croissance.

Pour fêter son ­arrivée sur le tarmac de Chengdu, capitale du Sichuan, British Airways a dessiné une tête de panda sur le Boeing 777 qui la reliera trois fois par semaine à Londres. Un clin d'½il à la plus grande réserve de pandas au monde, située à une dizaine de kilomètres au nord de cette ville de 14 millions d'habitants.

La compagnie anglaise, qui ne dessert que trois autres villes chinoises (Pékin, Shanghaï et Hongkong), parie sur le développement industriel de cette mégapole, également desservie par KLM, Qatar et Etihad. Les hauts fonctionnaires de la province et de la ville s'attendent à ce que d'autres compagnies les suivent. Ils ont programmé la construction d'un deuxième aéroport pour les accueillir dès 2018.

La Chine représente un gisement de voyageurs en très forte croissance: 95 millions de Chinois devraient débarquer e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant