Brignoles: gagnée par l'inquiétude, l'UMP accuse la gauche

le
0
Après la victoire du candidat frontiste lors de la cantonale partielle de Brignoles, les leaders de l'UMP répondent à ceux qui, à gauche, les accusent d'avoir fait le jeu du FN. Mais certains ajoutent que les divisions internes de leur parti ont aussi compté.

Brignoles, à qui la faute? Le sang de Jean-François Copé n'a fait qu'un tour en entendant lundi Jean-Marc Ayrault pointer la responsabilité «extrêmement importante» des dirigeants de l'UMP dans la victoire du FN, dimanche dans le Var. Le président de l'UMP a aussitôt demandé au chef du gouvernement de «reprendre ses esprits». «Le résultat de Brignoles est d'abord une sanction d'une gestion désastreuse au niveau local et calamiteuse au niveau national», a expliqué le patron du principal parti d'opposition.

Le député de Seine-et-Marne a invité Ayrault à «faire preuve de moins d'agressivité vis-à-vis de l'opposition et de plus de lucidité et d'humilité au regard des échecs électoraux que la majorité ac...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant