Brigitte Macron: la présidentielle, elle n'en rêve pas la nuit !

le , mis à jour à 07:45
3
Brigitte Macron: la présidentielle, elle n'en rêve pas la nuit !
Brigitte Macron: la présidentielle, elle n'en rêve pas la nuit !

Strasbourg, début octobre. Emmanuel Macron s'apprête à donner son premier grand meeting sur « la France qui subit ». Entre micros et caméras, la petite foule avance péniblement dans les rues du centre. Après la bousculade, son épouse, Brigitte, lâche : « Pour l'instant, c'est moi qui subis ! » De l'humour. Son genre d'humour. Elle le précise aussitôt. Mais la plaisanterie est révélatrice : elle vient contredire l'image d'ambitieuse qui lui colle à la peau.

 

Est-elle cette arriviste que décrivent les mauvaises langues, répétant avec gourmandise que c'est elle qui pousse son mari — de 19 ans son cadet — à être candidat « parce que dans cinq ans ce sera trop tard pour elle » ? Elle alimente elle-même ce fantasme. N'a-t-elle pas lancé cette blague, que rapporte Nicolas Prissette, auteur d'« Emmanuel Macron en marche vers l'Elysée » (Plon) : « Il faut qu'il y aille en 2017 parce qu'en 2022, son problème, ce sera ma gueule. »

 

Au premier rang des meeting

 

La réalité serait ailleurs. « C'est l'inverse, elle ne le pousse pas », s'agace un intime du couple. « Elle ne l'entravera pas, elle ne sera pas un frein pour lui. C'est lui qui la pousse ! » complète un élu proche. Brigitte Macron n'en parle jamais, mais elle souffre des quolibets sur son âge (57 ans). Alors oui, elle est omniprésente. « J'accompagne », a-t-elle coutume de dire. Pour elle, c'est une évidence. « Nous sommes un couple ! » Elle participe donc aux réunions de l'équipe et veille à ce qu'on laisse à son mari des plages de repos. Elle est là sur ses déplacements, comme hier — discrètement — à Marseille. Se soucie, à quelques heures d'une réunion publique, qu'un costume de rechange a bien été prévu. Repère qu'une retouche maquillage ne serait pas superflue. Ou l'incite discrètement, mais d'un ton professoral, à aller serrer les mains des élus. « Elle joue un rôle essentiel. C'est une femme, une mère et une coach ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    Elle aurait pu être poursuivie, à l'époque, pour détournement de mineur.

  • M5054720 il y a 7 mois

    19 ans de moins mais c'est sa mère !!!!!!

  • M3379984 il y a 7 mois

    si je comprends bien , la seule chose qui interesse les journaleux, c'est le couple Macron , le fait que son épouse soit plus âgée , pauvre France !! s'il sont bien ensemble , pourquoi , s'occupent tils de sa vie privée comme ça !!