Bricorama dénonce les passe-droits de ses concurrents

le
0
Le PDG de l'enseigne, Jean-Claude Bourrelier, s'étonne que ses concurrents ouvrent le dimanche sans respecter la loi.

Depuis le 4 novembre dernier, et une décision de la justice saisie par le syndicat FO, Bricorama ne peut plus ouvrir le dimanche tous ses magasins situés en région parisienne. Mais son PDG Jean-Claude Bourrelier poursuit son combat. Il ne bataille pas seulement pour obtenir de nouvelles autorisations d'ouverture. Il mène campagne pour que les textes qui encadrent le travail le dimanche soient respectés par toute la profession.

«Je demande que la loi soit appliquée. 22 magasins de mes concurrents situés en région parisienne sont ouverts le dimanche en toute illégalité. Je m'étonne de cette concurrence déloyale», explique l'entrepreneur autodidacte qui a pour seul diplôme un CAP de charcutier. Le fondateur de la cinquième enseigne de bricolage a plaidé sa cause auprès des pouvoirs publics sans succès jusqu'à maintenant. «J'ai demandé au mi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant