Bricolage : les formations du "Do it yourself" fleurissent

le
1
Les enseignes de bricolage développent une multitude de cours d'apprentissage sur Internet. (StockLite /shutterstock.com)
Les enseignes de bricolage développent une multitude de cours d'apprentissage sur Internet. (StockLite /shutterstock.com)

(Relaxnews) - Les enseignes de bricolage développent des concepts d'ateliers participatifs et de cours, notamment sur le web, pour séduire un public large. Du bricoleur du dimanche aux artistes en passant par les designers étudiants ou les parents, chacun est le bienvenu pour mener à bien son projet de fabrication.

Les ateliers ouverts et participatifs de bricolage fleurissent dans le monde entier depuis quelques années.  Plus de 500 lieux sont répertoriés depuis une dizaine d'années. Aux Etats-Unis, le concept du "Do it yourself" prend racine dans des lieux ouverts au public. Pour 150 dollars par mois ou 1.650 dollars l'année, il est possible d'assister à toutes les formations et d'utiliser les machines.

Un "fab lab" Leroy Merlin made in US

Depuis le mois de novembre, la commune d'Ivry-sur-seine en région parisienne abrite un atelier de 2000m2 d'un nouveau genre. Ouvert par Leroy Merlin, ce lieu, dédié la fabrication au sens large, met à disposition 150 machines semi-professionnelles comme des imprimantes 3D ou des découpeuses laser. Cette nouveauté est issue d'un partenariat avec une start-up américaine techshop, qui compte 8 ateliers participatifs de ce type aux Etats-Unis. L'enseigne espère ainsi attirer des professionnels comme des novices qui seront invités à consommer des produits de la marque pour réaliser leur projet.

Des cours en magasins

Autre grand nom du marché à investir dans l'apprentissage: Castorama. Dans ses magasins, "un casto lab" est installé en avant des caisses où le public peut suivre des stages thématiques gratuits: "Comment repeindre son vélo", "refaire la plateau de sa table basse, etc." Dans certains points de vente comme à Antibes, la chaîne propose un laboratoire pour faire soi-même, où des ateliers sont dispensés à 5 euros de l'heure.

Au BHV Marais à Paris, des cours ont lieu chaque mercredi à 18 heures et samedi à 10 heures. Des spécialistes vous apprennent les techniques de divers domaines comme la pose de carrelage, la pose de papier-peint ou encore les stickers. Chaque cours dure environ 1h30 et coûte entre 10 et 15 euros.

Des cours en ligne

En magasins, mais aussi sur leur site Internet, les enseignes de bricolage développent une multitude de cours avec des articles et des vidéos. Fin 2015, Leroy Merlin a lancé 80 cours payants sur les thématiques "rénover et construire ", "ranger et décorer", "aménager les extérieurs " et "réparer et entretenir". Par ailleurs, une équipe de 6 à 7 personnes a mis au point un tutoriel vidéo sur Youtube. "Comment poser un parquet flottant" approche le million de vues.

Même stratégie pour Castorama qui détaille dans la description de ses tutoriels les produits de sa gamme qui ont été utilisés comme ici pour l'installation d'une cabine de douche: https://youtu.be/l3s0Kocqwb0

Pour consulter les cours de bricolage : http://www.leroymerlin.fr/v3/p/services/cours-de-bricolage-l1308222751

Pour consulter les castostages: http://www.castorama.fr/store/pages/castostages.html

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • surfer1 il y a 12 mois

    Les charges sociales allègent la feuille de paye du salarié mais elles alourdissent la facture de l'artisan. Il devient ultra rentable de faire les choses soi-même. Les partenaires sociaux sont allés beaucoup trop loin, ce modèle social court à sa perte.