Brice Hortefeux sur Marseille : «Le gouvernement doit reconnaître son échec»

le
3
Brice Hortefeux sur Marseille : «Le gouvernement doit reconnaître son échec»
Brice Hortefeux sur Marseille : «Le gouvernement doit reconnaître son échec»

Brice Hortefeux était l'invité de la deuxième émission de la saison de « Tous politiques », l'émission dominicale dont « Le Parisien » - « Aujourd'hui en France » est partenaire avec France Inter et France 24.

L'ancien ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy était interrogé par Marc Fauvelle, chef du service politique de France Inter, Roselyne Febvre, chef du service politique de France 24, et Thierry Borsa, directeur des rédactions du « Parisien » - « Aujourd'hui en France ». Au menu : l'UMP, Marseille, la Syrie?

L'UMP. 11 M? ont été récoltés dans le cadre du «Sarkothon», cette souscription destinée à renflouer l'UMP après l'invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. «C'est un exploit, estime Brice Hortefeux, c'est la première fois qu'une telle collecte est organisée. On le doit à l'UMP, à Jean-François Copé qui a pris l'initiative de cette collecte. C'est un coup de chapeau à Jean-François Copé. C'est aussi un deuxième symbole : cet incroyable élan de solidarité qu'a suscité Nicolas Sarkozy, peu de responsables politiques peuvent susciter un tel élan. Il y a eu une solidarité exceptionnelle». Selon Brice Hortefeux, «non, Nicolas Sarkozy ne pouvait pas donner plus que 7500 ?, il aurait fallu pour cela que l'UMP soit déclarée en faillite».

«Si François Hollande est président aujourd'hui, Marine Le Pen en est directement responsable par son attitude», déclare Brice Hortefeux qui refuse de voir en la présidente du FN la première opposante au gouvernement.

A propos de l'exercice du leadership par Jean-François Copé, à la tête de l'UMP : «Il le fait bien, il le fait efficacement, avec la volonté de respecter les sensibilités».

L'association des Amis de Nicolas Sarkozy. «Nous ne sommes ni un courant, ni une chapelle, ni un parti mais quelque chose de très original, nous sommes un élan de solidarité». «Réunir plus de 2000 personnes un lundi midi, qui peut ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le lundi 9 sept 2013 à 08:53

    Oui...Il ferait mieux de ne rien dire lui aussi...sur ce sujet et pas uniquement à Marseille, mais dans d'autres villes de France, sont TOUS COUPABLES, TOUS !

  • a.guer le dimanche 8 sept 2013 à 19:39

    Il ferait mieux de ne rien dire : qui est le maire de Marseille depuis fort longtemps ?

  • M8589793 le dimanche 8 sept 2013 à 19:23

    Ce gouvernement est le pire de tous car en plus d'être incompétent il pratique une désinformation scandaleuse.Mais le laxisme n'est pas récent et la politique stupide d'une immigration énorme n'est pas de sa seule responsabilité.