Brice Dulin : " Je ne suis pas encore à 100% "

le
0
Brice Dulin : " Je ne suis pas encore à 100% "
Brice Dulin : " Je ne suis pas encore à 100% "
De retour chez les Bleus après une blessure aux cervicales, l'arrière du Racing Brice Dulin ne s'estime pas encore à 100%, à cinq jours du coup d'envoi du Tournoi des VI Nations contre l'Ecosse.

Brice Dulin, comment vous sentez-vous physiquement après votre blessure ?
C'est vrai que j'avais souhaité rester au Racing pour pouvoir me soigner une semaine de plus. Je ne savais pas trop si j'allais jouer le week-end dernier. On a pris la décision la veille et ça s'est plutôt bien passé. L'évolution de ma blessure est très bonne puisque je récupère de la force de jour en jour mais je ne suis pas encore à 100%. Je voulais voir où j'en étais et je n'ai pas eu de douleurs aux cervicales donc tout va bien.

Comment sentez-vous le groupe avant le match face à l'Ecosse ?
Je le sens bien. Je le retrouve car je l'avais quitté en novembre. Tout le monde travaille très dur et ça avance à grands pas. On va reprendre les entraînements collectifs mais je pense qu'il y a une certaine sérénité par rapport au travail effectué en novembre. On est dans la continuité de tous les efforts qui ont déjà été faits.

Les objectifs dans ce Tournoi sont-ils différents de ceux pour la Coupe du monde ?
C'est la même chose dans les Tournois pour moi. J'ai envie de gagner tous les matchs et tous les tournois que je joue donc ça ne change pas vraiment pour ma part. On va fixer les objectifs entre nous mais le but va être de rester dans la continuité de ce qui a été fait en novembre. A ce moment-là, j'ai eu la chance d'être au Stade de France pour deux matchs et de voir la joie que prenaient les joueurs. C'est comme ça que l'on a envie de se retrouver après chaque rencontre.

« L'Ecosse est en train de révolutionner un petit peu tout »

Que doit corriger le XV de France pour être encore plus performant ?
Toutes les petites erreurs que l'on peut effectuer à chaque match. Ce ne sont pas forcément les mêmes, mais le but est de faire un match plein avec très peu d'erreurs en donnant le moins de points possibles à l'adversaire. Cette année, toutes les rencontres vont être des matchs éliminatoires donc autant dire qu'on doit faire très peu de fautes pour laisser le moins d'opportunités possibles à l'adversaire de s'en sortir.

L'Ecosse est une équipe très joueuse. Aimez-vous rencontrer ce type d'adversaire ?
En général, on trouve toujours son compte par rapport aux équipes que l'on a en face. C'est vrai que l'Ecosse est en train de révolutionner un petit peu tout en changeant son système de jeu. Ils sont surtout beaucoup plus réguliers et dangereux donc il va falloir être très attentif en étant conscient que cette équipe peut faire de belles choses. Le changement de staff et l'apport de quelques nouveaux joueurs leur ont redonné confiance. Il va falloir que l'on montre ce dont on est capable pour remporter ce match.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant