Brexit : un divorce long de sept ans

le , mis à jour à 10:12
2
Brexit : un divorce long de sept ans
Brexit : un divorce long de sept ans

Si le Brexit l’emporte, que se passera-t-il ? Un vrai saut dans l’inconnu, car totalement inédit. Ce qui est sûr, c’est que le Royaume-Uni ne se retrouvera pas bouté hors de l’UE dès vendredi matin. Comme dans un divorce, il y a des étapes, souvent fastidieuses, entre la demande et le prononcé. Et les négociations pourraient durer des années.

 

Juridiquement, c’est l’article 50 du traité sur l’UE qui règle la procédure de séparation. Il faudra d’abord que le Premier ministre britannique informe le Conseil européen et demande l’activation de l’article 50. Le fera-t-il immédiatement ou cherchera-t-il à gagner du temps en fonction de la situation politique à Londres ? Les Etats membres devront ensuite se mettre d’accord sur les modalités de retrait du Royaume-Uni (qui ne participera pas aux décisions). Le traité prévoit que les négociations durent deux ans avec possibilité de prolongation. Car les points à démêler seront des plus compliqués et les intérêts des uns et des autres pas toujours identiques.

 

Même si le Royaume-Uni a toujours eu une attitude ambivalente avec l’UE et a déjà un statut à part puisque le pays n’est membre ni de la zone euro ni de l’espace Schengen de libre circulation, toute la relation entre Londres et ses partenaires sera à réécrire. Des centaines de textes législatifs communs, allant du partage du budget européen aux relations commerciales en passant par le sort des fonctionnaires britanniques qui travaillent dans les institutions européennes. Il faudra régler le divorce et, parallèlement, reconstruire de nouveaux liens. Un simple accord de libre-échange ou un accord d’association plus large incluant une coopération politique ? Sur le modèle de la Suisse, de la Norvège, de la Turquie ? L’ensemble du processus pourrait prendre sept ans, selon le président du Conseil européen, Donald Tusk.

 

Le « jour d’après » se prépare avec nervosité en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 6 mois

    Une sortie suffisamment longue pour faire admettre aux british qu'ils vont droit dans le mur !!! quitte à ce qu'ils fassent machine arrière !!!!

  • phili646 il y a 6 mois

    GB, GO HOME !!!!