Brexit : suspense à quatre jours du référendum

le
3
Brexit : suspense à quatre jours du référendum
Brexit : suspense à quatre jours du référendum

Partir ou rester ? Redevenir une île séparée du continent européen ou continuer à partager le destin — parfois chaotique — des 27 autres Etats membres ? C’est à cette question cruciale que les Britanniques devront répondre jeudi. En pénétrant dans l’isoloir, les sujets de Sa Gracieuse Majesté auront le choix entre deux bulletins : « leave » (quitter) ou « remain » (rester).

 

Alors que les sondages ont donné une courte avance au « in » durant toute la campagne, la courbe s’est spectaculairement inversée mi juin. Le Brexit (British exit) a même compté jusqu’à 10 points d’avance, le gouvernement Cameron commençant à donner des signes de panique.

 

 Le meurtre sauvage de la jeune députée pro-européenne Jo Cox, jeudi, par un militant de l’extrême droite va-t-il changer la donne ? Impossible à dire mais ce crime barbare a plongé le pays dans la stupeur. Au point que les états-majors ont stoppé net leur campagne (elle reprend aujourd’hui) pour participer au recueillement. Hier matin, alors que le quinquagénaire de Birstall était présenté devant le tribunal de Londres, il a crié « Mort aux traîtres, liberté pour le Royaume-Uni » avant de se murer dans le silence. Tandis que les badauds continuent à déposer messages et fleurs devant le Parlement de Westminster, les députés rendront un hommage solennel à Jo Cox, demain. Puis, mardi, un grand débat opposera partisans du « leave » à ceux du « remain » à la Wembley Arena devant 6 000 personnes.

 

Mises en garde

 

Hier, le FMI a une nouvelle fois alerté les Britanniques contre les conséquences économiques d’un Brexit, en brandissant la menace d’une récession et d’une forte baisse du PIB. Quant à Emmanuel Macron, il a prévenu que la France serait « intraitable » avec le Royaume- Uni en cas de sortie de l’UE. Les opérateurs de la City seraient notamment privés du « passeport européen », un mécanisme qui leur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 6 mois

    Le rôle du "terrorisme" n’est pas de tuer des gens, il est de nous rendre tous stupides et soumis.Les 11-septembre commis par les services secrets occidentaux pullulent car non encore identifiés comme tels par leurs victimes.

  • delapor4 il y a 6 mois

    Le Nouvel ordre mondial a sacrifié un pion pour remporter la partie. Les peuples naïfs et sans intelligence se laissent mener comme des boeufs.

  • delapor4 il y a 6 mois

    Les false flags se multiplient. Comme les foules sont bêtes, le pouvoir manipulateur et criminel peut les faire voter dans le sens qu'il veut.